1 min de lecture Paris

Attaque à la préfecture de police : "Il était distant", raconte la voisine de l'assaillant sur RTL

DOCUMENT RTL - Le profil de l'assaillant qui a fait quatre morts à la préfecture de police de Paris le 3 octobre, est encore flou. Une voisine de l'assaillant et de sa femme témoigne au micro de RTL.

micro générique RTL Week-end Stéphane Carpentier iTunes RSS
>
Attaque à Paris : la voisine du tueur témoigne Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Morad Djabari
édité par Leia Hoarau

Deux jours après l'attaque de la préfecture de police de Paris qui a fait 4 morts, l'enquête privilégie maintenant le motif jihadiste. Alors que, peu après les faits, Christophe Castaner avait assuré que l'auteur de l'attaque n'avait jamais présenté de signe d'alerte ni de difficulté comportementale, l'enquête semble peu à peu aller à l'encontre de cette thèse : la préméditation avérée, les échanges de SMS à caractère religieux avec son épouse, et un changement de comportement ces derniers temps au sein de son service.

La proximité avec la mouvance salafiste de cet informaticien de 45 ans converti à l'islam, intrigue les enquêteurs. Pour éclairer la personnalité de cet homme, un témoignage exclusif RTL : celui de la voisine du couple. Elle était très proche de l'épouse de l'assaillant. Elle gardait même leurs enfants.

"J'en suis malade, j'en pleure, je ne dors plus la nuit. Ça me fait quelque chose (...) Le soir, des fois, je gardais son fils. On se voyait, mais la semaine, parce que les enfants étaient à l'école. Elle m'emmenait aux courses, on sortait". Selon cette voisine, la femme de l'assaillant était "toujours souriante". 

Elle connaissant également l'assaillant, qu'elle qualifie de "distant" envers les femmes : "Il ne regarde pas trop les femmes (...) Il ne me parlait pas à moi. Quand je venais chez lui, je le voyais éloigné de moi, et toujours sur son ordinateur. Quand il était de repos, il n'était jamais avec elle. Elle me disait qu'il partait à la mosquée". 

À lire aussi
Des milliers de manifestants contre les violences policières étaient rassemblés le 2 juin devant le tribunal à Paris à l'appel du comité de soutien à la famille d'Adama Traoré. justice
Mort d'Adama Traoré : l'avocat de la famille veut dessaisir les gendarmes de l'enquête

La femme de l'assaillant, qui s'épanchait sur cette voisine, lui a confié que son couple connaissait "des hauts et des bas". Même si l'épouse faisait "beaucoup de prières", seul son mari se rendait à la mosquée. Selon la voisine, l'homme de 45 ans y passait ses journées. "J'ai du mal à m'en remettre, je n'aurais jamais cru ça", conclut-elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Paris Préfecture Attentat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants