1 min de lecture Faits divers

Attaque à la préfecture de police de Paris : des SMS ont fait basculer l'enquête

Le parquet national antiterroriste s'est saisi de l'enquête sur l'attaque à la préfecture de police qui a fait quatre morts. Au cœur des investigations, des SMS retrouvés dans le portable de l'assaillant.

>
Attaque à la préfecture de police de Paris : des SMS ont fait basculer l'enquête Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : Olivier Boy | Durée : | Date :
Olivier Boy
Olivier Boy

Au lendemain de l'attaque au couteau qui a fait 4 morts et plusieurs blessés à la préfecture de police de Paris, la piste terroriste est maintenant privilégiée. Le parquet national antiterroriste s'est saisi du dossier après la découverte de SMS intrigants dans le téléphone de l'assaillant.

Selon les informations du Parisien, confirmées par RTL, l'auteur des faits a adressé à sa compagne un message évoquant l'achat d'un couteau en céramique le matin même de l'attaque meurtrière.

Ce à quoi sa femme aurait répondu en substance : "Seul Dieu te jugera". D'autres messages très religieux sont échangés, où il est notamment écrit en substance "Allah est grand".

Cet élément a été déterminant sachant que le tueur est un homme qui s'est converti à l'islam il y a moins de deux ans. Pour autant, aucun signe de radicalisation n'avait été remonté par ses collègues, et son comportement avec les femmes, notamment au travail, ne posait pas de problème.

À lire aussi
Le tribunal correctionnel de Périgueux, en Dordogne. Violences conjugales
Dordogne : il séquestre sa petite amie enceinte de 8 mois

Son épouse se trouve de son côté toujours en garde à vue, et raconte que son mari avait un comportement agité la veille de son passage à l'acte. Ce vendredi 4 octobre au soir, c'est donc la piste de l'attaque terroriste qui est privilégiée par les enquêteurs, même si plusieurs sources indiquent que le tueur présentait des signes de fragilité psychologique.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Paris Enquete
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants