1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Antonio Ferrara "est un beau voyou", raconte Christophe Molmy
2 min de lecture

Antonio Ferrara "est un beau voyou", raconte Christophe Molmy

PODCAST - Dans "Les Voix du Crime", Christophe Molmy, ancien directeur adjoint de l'OCRB, revient sur les longs mois pendant lesquels il a suivi la piste du braqueur, épiant ses moindres faits et gestes.

Photo non datée délivrée par la Police judiciaire, d'Antonio Ferrara
Photo non datée délivrée par la Police judiciaire, d'Antonio Ferrara
Crédit : AFP
20. Antonio Ferrara : comment "le roi de la belle" a finalement été arrêté
29:18
Olivier Boy & Pauline Paillassa

Quand Christophe Molmy découvre pour la première fois l'existence d'Antonio Ferrara, rien ne laisse présager que le policier et le braqueur vont jouer au chat et à la souris des mois durant. "C'est mon patron qui me donne sa fiche signalétique, les trois photos de chaque profil et de face, explique celui qui est alors le directeur adjoint de l'OCRB (Office central de répression du banditisme). Il n'a pas à pas proprement dit le physique d'un voyou du grand banditisme."

Antonio Ferrara commence à faire parler de lui. Issu de la délinquance de banlieue, le voyou s'associe rapidement avec des grands malfaiteurs, avec lesquels il participe à des braquages. Christophe Molmy se met alors sur ses traces : en juillet 2002, il l'arrête. Mais le plus gros coup d'Antonio Ferrara reste à venir. Huit mois après son arrestation, il s'évade de la prison de Fresnes, délivré par une douzaine de complice qui ont fait sauter la prison a coup d'explosifs. 

Huit mois de cavale

C'est un coup de massue pour le policier. Il faut retrouver Antonio Ferrara à tout prix. Pendant plusieurs mois Christophe Molmy traque le criminel. Antonio Ferrara est mis sr écoute. Ses moindres faits et gestes sont guettés, espionnés. 

En novembre 2003, après plusieurs mois de recherche acharnée, Christophe Molmy et ses équipe mettent enfin la main sur le criminel. Dans un bar où Ferrara doit retrouver des complices, les équipes de la BRB interviennent. Christophe Molmy se retrouve face au voyou et l'arrête en lui assenant un violent coup de poing, se cassant le bras au passage. 

C'est un beau voyou

Christophe Molmy, ancien directeur adjoint de l'OCRB (Office central de répression de banditisme)
À lire aussi

Pendant la garde à vue, la discussion entre le policier et le voyou est cordiale. Les deux hommes échangent pour comprendre un peu mieux comment l'un a pu échapper à l'autre pendant ces mois. Antonio Ferrara va même jusqu'à signer le plâtre de Christophe Molmy qui s'est blessé en l'arrêtant. "Il me dit 'si tu veux je te le dédicace', je trouve ça drôle sur le moment", raconte Christophe Molmy

"C'est un beau voyou ou un beau mec, comme on dit dans le jargon policier. Ce sont des voyous qui ont un palmarès criminel qui se tient. Et puis, c'est aussi des types qui se tiennent droit quand ils sont interpellés, qui ne se mettent pas à chouiner", confie Christophe Molmy.

Quelques mois après le procès, Christophe Molmy se rend au centre pénitentiaire de Réau et en profite pour rendre visite à Antonio Ferrara et lui adresser quelques mots. "Je lui ai demandé comment il allait, ce sont des banalités mais ça l'a fait marrer", raconte le policier.

Dans cet épisode des Voix du crime consacré à Antonio Ferrara, Christophe Molmy raconte la relation particulière qui l'unit à ce voyou qu'il a traqué pendant des années et la façon dont l'un et l'autre se sont toujours témoigné du respect.

Abonnez-vous

>> Les Voix du crime sont avocats ou avocates, enquêteurs ou enquêtrices, proches de victimes, de suspects ou de coupables. Ces témoins-clefs se confient au micro de Diane DouzilléJérôme FlorinOlivier Boy et Jean-Alphonse Richard. Des témoignages inédits, qui apportent un éclairage nouveau sur la justice et les grandes affaires criminelles d’aujourd’hui.


Deux fois par mois, l'une de ces Voix du crime nous raconte son point de vue une affaire criminelle. Un podcast RTL. 

La rédaction vous recommande

 



Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/