1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Aisne : un enfant kidnappé pendant 18 heures puis relâché par ses ravisseurs
1 min de lecture

Aisne : un enfant kidnappé pendant 18 heures puis relâché par ses ravisseurs

VU DANS LA PRESSE - Un garçon de 11 ans a été enlevé dans les rues de Saint-Quentin, puis ramené chez sa mère la nuit suivante. La police suspecte un règlement de comptes lié à la dette du père de l'enfant.

Un brassard de police. (Illustration)
Un brassard de police. (Illustration)
Crédit : THOMAS COEX / AFP
Nicolas Barreiro

Les enquêteurs se penchent sur l'hypothèse d'un règlement de comptes. Aux alentours de 10h30 le mercredi 6 octobre, un jeune garçon de 11 ans a été kidnappé à Saint-Quentin, dans l'Aisne. Inquiétée par sa disparition, sa mère se rend au commissariat pour le signaler. À l'aide des caméras de surveillance, les policiers retrouvent la trace du véhicule à l'origine du rapt, loué auprès d'une agence de Courbevoie, dans les Hauts-de-Seine. Or, le père du garçon vit dans cette même ville.

Rapidement placé en garde à vue, le père, endetté, était déjà connu des services de police pour trafic de stupéfiants selon les informations du Parisien. Sa culpabilité a été écartée par les enquêteurs qui ont plutôt privilégié l'hypothèse d'un règlement de comptes vis-à-vis de la dette du père. Au vu de la sensibilité du dossier et des risque que cela pourrait engendrer, le procureur de la République a préféré ne pas déclencher l'alerte enlèvement.

Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 4h du matin, le garçon est finalement déposé indemne chez sa mère par ses ravisseurs. Une source proche de l'enquête précise au Parisien que l'enfant est n'est pas blessé et qu'il doit suivre des examens médicaux. Les kidnappeurs n'ont toujours pas été retrouvés par la police.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/