1 min de lecture Faits divers

Agression d'un aveugle sur un passage piéton : le conducteur en garde à vue

Un conducteur avait agressé un homme aveugle et son accompagnateur ce dimanche 16 juin à Paris après leur avoir refusé la priorité sur un passage piéton. Il a été placé en garde à vue ce mercredi 19 juin.

Un aveugle traverse sur un passage piéton (illustration)
Un aveugle traverse sur un passage piéton (illustration) Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

L'homme avait agressé un aveugle et son accompagnateur dimanche 16 juin à Paris. Il a été placé en garde à vue au commissariat du XIIème arrondissement ce mercredi 19 juin. Il l'est pour "violence sans ITT (Incapacité totale de travail) sur une personne vulnérable" et "violence sans ITT".

À bord de sa grosse berline noire, l'homme avait coupé la priorité à deux hommes sur un passage piéton et les avait frôlés. L'accompagnateur de l'homme aveugle avait alors donné un coup sur la voiture. Le chauffeur était descendu, avait agressé physiquement et verbalement l'accompagnateur, lui donnant notamment des gifles, ainsi que l'homme aveugle.

Un témoin avait essayé d'intervenir, tout comme une dame qui se trouvait à bord de la voiture. Alors que le premier avait menacé d'appeler la police, la seconde était remontée avec l'agresseur dans la voiture avant de partir. La scène avait été filmée, et la vidéo avait été relayée sur les réseaux sociaux, créant une forte émotion des internautes.

Une agression "inadmissible" pour la Fédération des aveugles et amblyopes de France. Elle a confirmé mardi 18 juin qu'elle se porterait partie civile et qu'elle suivrait cette affaire "de très près".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Aveugle Auto
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants