1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Agression d'Hamraoui : du passage à tabac à la mise en examen de Diallo, le récit complet de l'affaire
3 min de lecture

Agression d'Hamraoui : du passage à tabac à la mise en examen de Diallo, le récit complet de l'affaire

ENQUÊTE - La violente agression dont a été victime la joueuse Kheira Hamraoui aurait en fait été commanditée par sa coéquipière et amie Aminata Diallo, sur fond de rivalité sportive. Retour sur une affaire hors normes.

Les deux milieux de terrain françaises Kheira Hamraoui et Aminata Diallo sous les couleurs de l'Équipe de France.
Les deux milieux de terrain françaises Kheira Hamraoui et Aminata Diallo sous les couleurs de l'Équipe de France.
Crédit : Paul VERNON, Franck FIFE / AFP
Agression d'Hamraoui : du passage à tabac à la mise en examen de Diallo, le récit complet de l'affaire
00:03:54
Guillaume Chieze - édité par Léa Stassinet

4 novembre 2021. Ce soir-là, Aminata Diallo et Kheira Hamraoui rentrent ensemble d'une soirée organisée par le PSG, et c'est Aminata Diallo qui est au volant. Juste avant l'agression, Kheira Hamraoui se souvient : sa coéquipière roulait très lentement, elle a même fait un détour juste avant de la déposer chez elle. Une attitude que Kheira Hamraoui, déjà à l'époque trouve suspecte. "Comme si elle attendait quelque chose", dira-t-elle devant les enquêteurs.

Puis, deux hommes cagoulés surgissent devant le capot, font sortir Kheira Hamraoui de la voiture, lui donnent des coups de barre de fer au niveau des jambes. Bilan : 6 jours d'ITT, une plaie ouverte au-dessus du genou et deux points de suture au tibia. Aminata Diallo, de son côté, n'a subi aucune violence. L'affaire est prise très au sérieux, c'est la PJ de Versailles qui est saisie et plus précisément la Brigade de répression du banditisme.

Aminata Diallo très vite suspectée

Mais très vite, Aminata Diallo va faire office de suspecte numéro 1 dans ce dossier, avec un raisonnement assez logique. Les deux joueuses occupent le même poste, elles évoluent toutes les deux dans le même club, le PSG, et se disputent une place chez les Bleues.

Alors pourquoi ne pas envisager qu'elle ait pu commanditer ce passage à tabac ? Et d'ailleurs, 5 jours après l'agression alors que Kheira Hamraoui est en pleine convalescence, c'est Aminata Diallo qui la remplace pour affronter le Real Madrid en Ligue des champions. Le lendemain du match, Aminata Diallo est interpellée et placée en garde à vue.
Mais 36 heures plus tard, coup de théâtre, la joueuse ressort libre, aucune charge ne pèse contre elle.

À lire aussi

Publiquement, Aminata Diallo est mise hors de cause, elle va même en profiter pour orienter les enquêteurs sur le terrain d'une possible vengeance extra-conjugale. Une piste qui ne donnera rien. Mais dans ce dossier, les policiers ne vont pas la lâcher. C'est la brigade de répression du banditisme qui est en charge de l'enquête, composée d'hommes et de femmes chevronnés, habitués aux méthodes de la grande criminalité. Alors ils vont mettre sur ce dossier des moyens considérables : sonoriser son appartement, sa voiture, épier ses appels et ses messages.

La piste de la rivalité sportive se précise

Et là ils vont découvrir l'autre visage d'Aminata Diallo, une joueuse envieuse de la réussite de sa coéquipière. Il y a même une haine qui ressort des échanges d'Aminata Diallo avec un de ses proches. Elle veut la place de Kheira Hamraoui, elle veut aussi une revalorisation salariale. Elle estime être moins bien traitée que sa coéquipière et évoque même l'idée de la "détruire".

Mais tout cela ne constitue pas une preuve formelle de son implication. Il faut retrouver les agresseurs. Là encore la téléphonie a joué un rôle primordial : 4 hommes sont identifiés, interpellés la semaine dernière. Ils se mettent très vite à table et parlent d'un intermédiaire qui leur aurait passé ce contrat pour Aminata Diallo.

L'un d'eux explique qu'il a touché 500 euros, que l'un de ses compères a même reçu un appel du fameux intermédiaire juste après l'agression pour lui dire que ce n'était pas suffisant, qu'il fallait y retourner pour être sûr de lui casser le genouUne phrase qui fait écho à l'exploitation informatique des appareils d'Aminata Diallo. La joueuse a tapé sur Google "comment briser une rotule". Malgré tout cela, Aminata Diallo a continué à nier son implication.

Les enquêteurs, eux, n'en ont pas fini avec le dossier Hamraoui. Il manque toujours une pièce à leur puzzle : cet intermédiaire, sûrement un proche d'Aminata Diallo, qui a passé commande de l'agression et qui n'a pour le moment pas été identifié.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/