2 min de lecture Les voix du crime

Affaire Grégory : le procès de Jean-Marie Villemin, un "procès glacial"

PODCAST - Le 3 novembre 1993 s'ouvre le procès de Jean-Marie Villemin, inculpé pour l'assassinat de Bernard Laroche, principal suspect dans l'affaire de l'enlèvement du petit Grégory survenu neuf ans plus tôt. Le journaliste Michel Mary, nous raconte ce procès exceptionnel auquel il a assisté.

Les voix du crime 245x300 Les voix du crime Diane Douzillé & Jérôme Florin & Jean-Alphonse Richard iTunes RSS
>
11. Affaire Grégory : du procès "glaçant" de Jean-Marie Villemin à la piste des Jacob (2/2) Crédit Image : GERARD CERLES / AFP | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page du podcast
Marie Zafimehy
Journaliste

"C'était le procès de l'affaire Grégory". Dans Les Voix du Crime, le journaliste Michel Mary raconte le déroulé du procès de Jean-Marie Villemin, père du petit Grégory, retrouvé inanimé dans la Vologne (Vosges) le 16 octobre 1984. Neuf ans plus tard, le père endeuillé comparaît devant la Cour d'Assises de Dijon pour l'assassinat de Bernard Laroche, longtemps considéré comme le principal suspect dans cette affaire qui a bouleversé la France entière.

L'affaire Grégory n'a jamais été résolue, et le procès de Jean-Marie Villemin a joué le rôle de catalyseur de toutes les suspicions et rivalités ancestrales qui régnaient depuis des décennies au sein des familles Villemin et Jacob. "Moi, j'ai le souvenir d'un procès glacial où chacun restait sur ses positions ça n'avançait pas", se souvient Michel Mary qui a couvert l'événement pour l'hebdomadaire de faits-divers Le Nouveau Détective.

Pendant sept semaines, le Président de la cour va vouloir remonter toute le dossier de l'affaire. "En temps normal, devant une cour d'assises, un procès comme ça se règle en deux ou trois jours", explique Michel Mary. À l'issue du procès, Jean-Marie Villemin est condamné à 4 ans de prison ferme. "Ce verdict veut dire qu'on a cru Jean-Marie Villemin quand il dit qu'il a été tué le meurtrier de son fils."

La voix du corbeau résonne

Moment le plus marquant de ce procès hors normes : l'écoute des enregistrements des appels du corbeau (des corbeaux ?). "Cette voix fait peur, se remémore Michel Mary. On imagine tard le soir, seul à la maison, entendre recevoir ce coup de téléphone et entendre cette voix... Je pense que ça peut être terrifiant."

À lire aussi
santé
Charge mentale : comment ce fardeau psychologique pèse sur les femmes

Une expérience unique pour le journaliste. "J'ai quand même plus de mille procès à mon palmarès professionnel, poursuit-il. Je crois de mémoire n'avoir jamais vu quelque chose d'aussi en termes d'émotion, aussi violent, aussi intense." Impossible cependant de savoir qui est à l'origine de cette voix. "Les mots sont presque pas audibles, décrit Michel Mary. On ne sait pas si c'est un homme ou une femme."

Depuis les débuts de l'enquête, plusieurs personnes ont été suspectées d'être les corbeaux de l'affaire Grégory. Parmi elles : les époux Jacob récemment sortis du silence. Tous deux clament leur innocence.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les voix du crime Faits divers Affaire Grégory
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants