2 min de lecture Justice

Affaire Grégory : la décision concernant la garde à vue de Murielle Bolle, un tournant ?

ÉCLAIRAGE - La Cour d'appel va dire ce jeudi 16 janvier si elle annule ou non les déclarations de Murielle Bolle au cours de sa garde à vue en 1984. Un tournant dans l'affaire Grégory ?

Calvi-245x300 6 minutes pour trancher Yves Calvi
>
Affaire Grégory : la décision concernant la garde à vue de Murielle Bolle est-elle un tournant ? Crédit Image : CHESNOT/SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Jean-Alphonse Richard

Plus de 35 ans après, la Cour d'appel de Paris va se prononcer sur la validité de la garde à vue de Murielle Bolle. À l'époque, Murielle Bolle avait accusé lors de sa garde à vue son beau-frère, Bernard Laroche, d'avoir enlevé et tué Grégory avant de se rétracter. Une des affaires criminelles les plus énigmatiques est-elle enfin en train de prendre un tournant ?

Pour Gérard Welzer, avocat de Marie-Ange Laroche, la veuve de Bernard Laroche, la décision de la Cour d'appel, quelle qu'elle soit, "ne bouleversera pas les cartes". "Ça fait 35 ans qu'on nous annonce une semaine décisive. Mais, dans une affaire comme celle-ci, soit vous avez des preuves scientifiques contre une personne, soit vous n'avez rien", a-t-il déclaré. 

Le spécialiste police-justice de RTL Jean-Alphonse Richard nuance cette idée. "Il y a quand même 178 actes de procédure dont on demande l'annulation et la grande question n'est pas de savoir si la garde à vue va être déclarée légale ou pas, c'est de savoir ce qui va rester de ce dossier", affirme-t-il. 

On a perdu la raison dans cette affaire

Gérard Welzer, avocat de Marie-Ange Laroche
Partager la citation

Jean-Alphonse Richard et Maître Gérard Welzer s'accordent pour dénoncer un "fiasco". "Depuis la première heure, ce dossier est en miette (...). Je crois que la vérité n'est plus dans le dossier, il est vidé de sa substance aujourd'hui, il a donné tout ce qu'il pouvait donner", déclare Jean-Alphonse Richard. 

À lire aussi
Juan Branco est l'avocat de Piotr Pavlenski, qui a revendiqué avoir diffusé les vidéos justice
Les infos de 6h30 - Affaire Griveaux : quel rôle a joué l'avocat Juan Branco ?

Gérard Welzer dénonce également une "folie judiciaire". "On a perdu la raison dans cette affaire. C'est un feuilleton macabre qui a fait une première victime, Grégory Villemin, une deuxième, Bernard Laroche et une troisième, le juge Lambert qui s'est suicidé. Quatrième victime : la justice. C'est un coût humain dramatique, je ne vous parle même pas du coût financier à plusieurs millions d'euros". 

La décision de la Cour d'appel de Paris, si elle reste importante, n'aidera pas à apporter des éléments nouveaux dans l'affaire. "'Je pense qu'un jour, si la vérité sort, elle sortira par des traces qui ne sont pas dans le dossier aujourd'hui", affirme Jean-Alphonse Richard. 

Lire la suite
Justice Affaire Grégory Cour d'appel
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants