1 min de lecture Justice

Affaire des "écoutes" : Nicolas Sarkozy bientôt jugé pour corruption

Le tribunal correctionnel de Paris a annoncé ce mercredi 8 janvier que le procès de Nicolas Sarkozy concernant la fameuse affaire des "écoutes" aurait lieu au mois d'octobre.

Nicolas Sarkozy, le 20 avril 2019
Nicolas Sarkozy, le 20 avril 2019 Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

C'est historique. Pour la première fois sous la Ve république, un ancien président de la République va être jugé pour corruption. Il s'agit de Nicolas Sarkozy. Et cela concerne l'affaire des "écoutes". Le tribunal correctionnel de Paris vient d'annoncer que le procès se tiendrait à l'automne 2020, du lundi 5 au jeudi 22 octobre. À noter aussi qu'une audience intermédiaire a été fixée au 17 juin prochain.

Nicolas Sarkozy est soupçonné d'avoir tenté d'obtenir début 2014, par l'entremise de son avocat Thierry Herzog, des informations secrètes auprès de Gilbert Azibert, alors haut magistrat, dans une procédure concernant la saisie de ses agendas en marge de l'affaire Bettencourt (soldée pour lui par un non-lieu en 2013) et ce, en échange d'un coup de pouce pour un poste à Monaco.

La Cour de cassation avait rejeté en juin les derniers recours formés par l'ancien chef de l'État, son avocat et ami Thierry Herzog et l'ex-haut magistrat de la Cour de cassation Gilbert Azibert, qui tentaient d'éviter un procès.

Nicolas Sarkozy, retiré de la vie politique depuis sa défaite à la primaire de la droite fin 2016, doit également être jugé dans les prochains mois pour "financement illégal" de sa campagne de 2012 dans l'affaire Bygmalion. Les dates de ce second procès ne sont pas encore connues.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Politique Corruption
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants