1. Accueil
  2. Actu
  3. Justice et faits divers
  4. Affaire de la sextape : que reproche-t-on à Karim Benzema ?
1 min de lecture

Affaire de la sextape : que reproche-t-on à Karim Benzema ?

Le parquet de Paris a indiqué que Karim Benzema serait jugé pour "complicité de chantage" envers Mathieu Valbuena dans l'affaire de la sextape. Il risque 5 ans de prison.

Chantage à la sextape : Benzema renvoyé devant le tribunal correctionnel de Versailles
Chantage à la sextape : Benzema renvoyé devant le tribunal correctionnel de Versailles
Crédit : PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP
Affaire de la sextape : que reproche-t-on à Karim Benzema ?
01:18
Thomas Prouteau - édité par Pierre Griner

C'est un feuilleton qui dure depuis maintenant plus de cinq ans : l'affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena. Et Karim Benzema sera bien jugé, puisque le joueur est renvoyé en correctionnelle, a annoncé jeudi 7 janvier le parquet de Paris.

Pour rappel, en juin 2015, un trio tente de faire chanter Mathieu Valbuena : 150.000 euros contre la destruction d'une vidéo intime du joueur, la fameuse "sextape". Le milieu de terrain résiste et refuse. Mais quelques mois plus tard, lors d'un rassemblement des Bleus, Karim Benzema vient lui parler de ladite vidéo.

À partir de là, les versions des deux parties divergent : Karim Benzema assure qu'il ne faisait qu'informer son coéquipier d'une rumeur. De son côté, Mathieu Valbuena affirme lui que le joueur du Real Madrid lui a bien demandé de payer.

Le joueur risque cinq ans de prison

C'est cette thèse que les magistrats ont finalement retenue : selon l'acte d'accusation, Karim Benzema a bel et bien convoyé le message des maîtres chanteurs. Il sera donc jugé d'ici quelques mois pour "complicité de chantage".

À lire aussi

Il risque cinq ans de prison, ce qui ne semble pas impressionner l'avant-centre de l'équipe espagnole : il a posté, dans la journée du jeudi 7 janvier, le message suivant sur Instagram : "Bon, c'est pour quand cette mascarade ?".

Ses avocats dénoncent plus sobrement un "acharnement". L'ensemble de leurs très nombreux recours, pendant l'instruction, ont pourtant été rejetés.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/