2 min de lecture Faits divers

Jean-Pierre Castaldi victime d'une tentative de chantage à la sextape

VU DANS LA PRESSE - L'acteur Jean-Pierre Castaldi, tout comme plus de 25.000 personnes, a été victime de deux pirates informatiques qui lui réclamait de l'argent sous peine de diffuser une vidéo où il apparaîtrait en train de se masturber.

Jean-Pierre Castaldi le 5 décembre 2012.
Jean-Pierre Castaldi le 5 décembre 2012. Crédit : VALERY HACHE / AFP
signature paul turban
Paul Turban Journaliste

Le chantage à la vidéo intime, "sextape" en anglais, est un grand classique du piratage informatique. Les policiers appellent cela de la "sextorsion". Jean-Pierre Castaldi a été victime d'une telle tentative de chantage, tout comme plus de 25.000 personnes, rapporte France 3

"J'ai remarqué que vous aviez des goûts très... particuliers en matière de 'pornographie', est-il indiqué dans un mail reçu quelque 20 millions de fois. J'ai tout simplement enregistré une vidéo en écran scindé avec votre webcam vous enregistrant en train de vous... amuser." Le message est clair ; la somme demandée, 550 euros. 

La tentative d'escroquerie a été signalée par 28.000 personnes. Plus de 2.000 d'entre elles ont d'ailleurs porté plainte. Cet automne, deux jeunes Français de 21 ans soupçonnés d'être à l'origine du piratage ont été arrêtés. Ils sont présentés comme "intelligents et désocialisés."

Que faire si l'on est touché ?

Si vous recevez ce type de mail, ne répondez pas et ne payez pas, indique le site cybermalveillance.gouv.fr. Faites des copies d’écran et conservez les messages qui pourront vous servir pour signaler cette tentative d’extorsion aux autorités. Enfin, changez votre mot de passe sur la boite mail concerné ainsi que partout où vous l'utilisez si vous avez le moindre doute sur sa divulgation. 

À lire aussi
Des personnes âgées prenant l'ascenseur (illustration) faits divers
Oise : deux personnes âgées bloquées 13 jours à cause d’une panne d’ascenseur

Pour signaler cette tentative d’escroquerie et contribuer aux enquêtes, n’hésitez pas à déposer plainte. Pour cela, téléchargez, remplissez, enregistrez et renvoyez simplement ce formulaire spécifique disponible en ligne ici avec une copie du message reçu à l’adresse cyber-chantage@interieur.gouv.fr ou par courrier à la Sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité de la Police judiciaire.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Faits divers Arnaque Cybersécurité
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants