3 min de lecture Jonathann Daval

Affaire Daval : les différentes versions de Jonathann jusqu'à l'aveu final

ÉCLAIRAGE - Le principal suspect du meurtre de sa femme Alexia a avoué l'avoir tuée seul, a annoncé le procureur vendredi 7 décembre. Une version que Jonathann Daval avait déjà soutenue avant d'accuser sa belle-famille d'avoir participé au meurtre.

Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017
Jonathann Daval en conférence de presse en novembre 2017 Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

Ce sont ses seconds aveux. Face à sa belle-mère, Jonathann Daval a de nouveau reconnu, vendredi 7 décembre, le meurtre de son épouse Alexia. Un énième rebondissement dans une affaire qui, depuis plus d'un an, en a connu de multiples, à commencer par les différentes versions du suspect lui-même.

Une affaire de meurtre qui débute le 28 octobre 2017 par une disparition : celle d'une joggeuse de 29 ans, à Gray, en Haute-Saône. Inquiet de ne pas voir sa femme rentrer de sa séance de sport matinale, Jonathann Daval donne l'alerte. Deux jours durant, des battues sont organisées.

Les habitants se mobilisent, la famille de la disparue et le mari éploré à leur tête, jusqu'à ce que les restes carbonisés d'une jeune femme soit découverts le 30 octobre. Le cadavre retrouvé près du lieu de sa disparition s'avère bien être celui d'Alexia Daval. Dans le même temps, une enquête pour "enlèvement et séquestration" est ouverte. 

À lire aussi
Grégory Gay (à droite), le beau-frère d'Alexia Daval, avec la famille Daval, le 5 novembre 2017. Jonathann Daval
Affaire Daval : Jonathann est passé aux aveux en voyant une photo

L'époux effondré

Après l'annonce de la mort confirmée d'Alexia, sa famille donne une conférence de presse. Entre ses beaux-parents, Jonathann Daval apparaît totalement effondré. L'affaire connaît alors un retentissement national. 

Des initiatives sont organisées un peu partout en France pour rendre hommage à la jeune femme. Le 4 novembre, son mari y prend part en participant à une course à pied à Gray. Le lendemain, au terme d'une marche silencieuse, il se remémore son épouse : "Elle était ma première supportrice, mon oxygène. La force de notre couple nous faisait nous dépasser".

Mais alors que l'enquête progresse, c'est plutôt l'image d'une relation tempétueuse qui se dessine. Après dix ans de relation, et un mariage en 2015, certaines sources affirment que le couple rencontre des difficultés "à avoir un enfant" et connait "de vives tensions". 

Entendu comme témoin, le technicien en informatique mentionne d'ailleurs une dispute avec son épouse la veille de sa disparition. C'est la raison pour laquelle, selon lui, des griffures, voire des morsures sont visibles sur ses mains. Un faisceau d'indices viendra bientôt mettre à mal ses explications...

Premiers aveux

Les mois passent et le 29 janvier 2018, coup de théâtre ! Jonathann Daval est interpellé et placé en garde à vue. La découverte de draps près du corps, provenant du domicile du couple, font désormais de lui le principal suspect du meurtre d'Alexia.

Après avoir un temps maintenu la version de la disparition de sa femme au cours d'un footing, il finit par avouer l'avoir tué par "accident", acculé par ces nouveaux éléments. Ses avocats précisent alors les circonstances du drame : "Il l'a étranglée, dans ce que l'on peut appeler des violences volontaires et après, il a été dépassé par tout", explique maître Randall Schwerdorffer. Il nie cependant toujours avoir brûlé son corps.

La relation qu'entretiennent Alexia et Jonathann Daval se précise alors. "Ils avaient une relation de couple avec de très fortes tensions. Alexia avait une personnalité écrasante, il se sentait rabaissé, écrasé. À un moment, il y a eu des mots de trop, une crise de trop, qu'il n'a pas su gérer", plaide l'avocat de ce dernier.

Suite à ses premiers aveux, les enquêteurs reconstituent la trame imaginée par Jonathann Daval. Alexia aurait été tuée dans la nuit du vendredi au samedi. À 1h30 du matin, il va chercher sa voiture professionnelle. À 8h le lendemain matin, après avoir mis le corps d'Alexia habillé en joggeuse dans le véhicule, il part déposer le cadavre dans le petit bois où elle sera découverte. Pour renforcer son alibi, il envoie même des messages à son épouse. 

Le complot familial

Placé en détention provisoire, incarcéré un temps en unité psychiatrique, Jonathann Daval soutient début juillet, soit six mois après ses aveux, une nouvelle version du drame. Un version dans laquelle il n'est plus directement responsable du meurtre d'Alexia et où il accuse son beau-frère, Grégory Gay, de l'être.

Un rebondissement de taille qui transforme un drame conjugal en complot familial, né lors d'une soirée raclette chez les parents. Selon Jonathann Daval, une dispute entre Alexia et sa sœur aurait dégénéré, et c'est Grégory Gay qui aurait porté les coups fatals. La famille qui se voit accusé d'avoir protégé le vrai coupable est de nouveau sous le choc.

Le beau-frère rejette ces accusations et émet l'hypothèse de l'existence d'un possible complice. Quelques jours plus tard, l'autopsie d'Alexia fait état d'une mort par étranglement, mais aussi de multiples fractures sur le crâne, résultats de coups à main nue.

Une énième version qui aura fait long feu. "Monsieur Daval s'est réfugié dans son déni pour, au bout d'une heure et quart, une heure vingt de confrontation, s'effondrer en sanglots et avouer finalement qu'il avait donné la mort à Alexia Daval", a déclaré le procureur de Besançon devant la presse ce vendredi 7 décembre. De nouveaux aveux qui pourraient s'apparenter cette fois à un épilogue dans l'affaire Daval.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jonathann Daval Faits divers Justice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795846715
Affaire Daval : les différentes versions de Jonathann jusqu'à l'aveu final
Affaire Daval : les différentes versions de Jonathann jusqu'à l'aveu final
ÉCLAIRAGE - Le principal suspect du meurtre de sa femme Alexia a avoué l'avoir tuée seul, a annoncé le procureur vendredi 7 décembre. Une version que Jonathann Daval avait déjà soutenue avant d'accuser sa belle-famille d'avoir participé au meurtre.
https://www.rtl.fr/actu/justice-faits-divers/affaire-daval-les-differentes-versions-de-jonathann-jusqu-a-l-aveu-final-7795846715
2018-12-07 21:31:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/c-MbNzEX_Xd4N3whRoEgSQ/330v220-2/online/image/2018/0706/7794016764_jonathann-daval-en-conference-de-presse-en-novembre-2017.jpg