3 min de lecture Enquête

Affaire Daval : ce que l'on sait de la reconstitution du meurtre

ÉCLAIRAGE - La reconstitution du meurtre d'Alexia Daval débute ce lundi 17 juin à l'ancien domicile du couple situé en Haute-Saône. Elle a lieu en présence de Jonathann, meurtrier présumé et mari de la victime, et de la famille d'Alexia, qui a demandé à être présente.

Jonathann Daval et les parents de sa femme Alexia, dont il a avoué le meurtre peu de temps après
Jonathann Daval et les parents de sa femme Alexia, dont il a avoué le meurtre peu de temps après Crédit : SEBASTIEN BOZON / AFP
WP_20170503_044%5b2535%5d
Joanna Wadel
Journaliste

Après plusieurs versions et revirements, Jonathann Daval va devoir livrer les détails de la nuit sordide où il prétend avoir tué son épouse, Alexia, retrouvée morte le 30 octobre 2017 près du bois de Velet-Esmoulins, à quelques kilomètres de Gray-la-Ville, en Haute-Saône.

Mis en examen dès janvier 2018, le suspect avait avoué avoir tué son épouse, une employée de banque de 29 ans, avant de se rétracter et d'accuser son beau-frère d'avoir porté le coup fatal en présence des parents de la jeune femme. Près d'un an plus tard, en décembre 2018, Jonathann Daval avait finalement admis face au juge d'instruction être le seul responsable de la mort de sa femme lors d'une dispute conjugale survenue dans la maison du couple dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017.

L'étape qui se joue ce lundi 17 juin dans l'ancienne maison des Daval, rue de Sonjour à Gray-la-Ville, est donc cruciale pour l'enquête. Sur place ce matin, les enquêteurs, le Procureur de la République, la juge d'instruction, les avocats et la famille d'Alexia Daval, née Fouillot, vont pouvoir assister à la première reconstitution du drame, qui permettra peut-être d'éclaircir certaines des zones d'ombres dont recèle l'affaire. 

Une reconstitution en deux temps

Comme l'affirmait une source proche du dossier le 27 mai dernier, la reconstitution des faits doit débuter ce lundi, "au petit matin", afin de retrouver les conditions similaires à la nuit d'octobre où Jonathann Daval dit avoir tué son épouse lors d'une violente dispute. Ce dernier va devoir s'expliquer sur les circonstances de cette soirée.

À lire aussi
Affaire Lelandais : les familles de deux disparus de la Drôme ont demandé un appel à témoins (photo d'illustration) l'heure du crime
Le deuil blanc : chaque année 1000 disparitions inexpliquées en France

La matinée se déroulera en deux temps. D'abord, le meurtrier présumé devra reproduire les gestes qu'il a effectué dans l'escalier de son ancienne maison. "Ce sera dur physiquement. Dur pour lui, dur pour les autres. La reconstitution sera importante pour mes clients", avait estimé sur France 3 Me Gilles-Jean Portejoie, l'avocat de Stéphanie, la sœur d'Alexia, et de son mari Grégory.

Ensuite, l'ensemble des parties se rendra au bois d'Esmoulins, à l'endroit de la découverte du corps d'Alexia, retrouvée partiellement calcinée en tenue de jogging. Cette phase vise à décrire le transport du corps.

Seront présents l'avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, les parents d'Alexia Isabelle Fouillot et Jean-Pierre Fouillot, sa sœur Stéphanie et son mari Grégory Gay accompagnés de leurs avocats respectifs Me Jean-Marc Florand et Me Portejoie. 

Qui a mis le feu au corps ? Il reste des questions en suspens.

Me Gilles-Jean Portejoie
Partager la citation

Pour la première fois, Jonathann Daval devra se confronter aux éléments médicaux-légaux et aux incohérences de son récit. C'est du moins ce qu'espère la famille d'Alexia, "Ce que mes clients attendent, c'est de connaître ce qui s'est réellement passé. Les aveux se sont faits à minima. Se pose toujours la question d'une éventuelle complicité ? Qui a mis le feu au corps ? Il reste des questions en suspens", déclarait récemment Me Gilles-Jean Portejoie, cité par France 3.

Même attentes pour les circonstances du meurtre, sur lesquelles l'époux de la victime est resté bien évasif : "Il va falloir lors de cette reconstitution confronter les gestes de Jonathann Daval avec les blessures, les fractures, les marques dans le dos retrouvées sur le corps d'Alexia", expliquait Me Florand, l'avocat des parents de la jeune femme. 

L'avocat de Jonathann avait prévu de lui rendre visite

Du côté de la défense, Me Schwerdorffer avait précisé qu'il rendrait visite à son client Jonathann, écroué à la prison de Dijon, quelques jours avant la reconstitution.

"Lundi, c'est lui qui dirigera la manoeuvre (...) il dira ce qu'il a envie de dire. C'est quelqu'un de toujours spontané dans ses déclarations, je ne sais pas ce qu'il dira à l'avance", admettait le pénaliste, pour qui son client, dont le procès n'aura pas lieu avant 2020, sera certainement "angoissé" et soumis à "une charge émotionnelle" ce lundi. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Enquête Jonathann Daval Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants