2 min de lecture Procès

Affaire Balkany : quatre ans de prison ferme requis en appel contre le maire de Levallois

L'accusation a requis ce mardi 11 février cinq ans de prison, dont un an avec sursis, contre Patrick Balkany et quatre ans dont deux avec sursis contre son épouse.

Patrick et Isabelle Balkany le 12 septembre 2015
Patrick et Isabelle Balkany le 12 septembre 2015 Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Charles Deluermoz et AFP

Les réquisitions sont tombées dans la soirée ce mardi 11 février. L'accusation a réclamé cinq ans de prison, dont un an avec sursis contre le maire LR de Levallois-Perret Patrick Balkany,  jugé avec son épouse par la cour d'appel de Paris pour blanchiment aggravé de fraude fiscale et prise illégale d'intérêt.

Le parquet général a aussi demandé dix ans d'inéligibilité contre le maire de cette commune cossue de l'ouest parisien qu'il a dirigée presque sans discontinuer depuis 1983. Et a requis "l'exécution provisoire de cette peine complémentaire", au nom de "la restauration de l'équilibre social".

En revanche, tenant compte d'une récente expertise médicale faisant état d'une dégradation générale de la santé de Patrick Balkany, 71 ans, l'accusation n'a pas exigé de mandat de dépôt à l'audience. Hospitalisé presque sans discontinuer depuis la mi-décembre, l'ancien baron des Hauts-de-Seine n'a pas assisté à son procès en appel.

Deux ans de prison ferme pour Isabelle Balkany

À l'encontre d'Isabelle Balkany, 72 ans, épouse et première adjointe du maire, le parquet général a demandé quatre ans de prison, dont deux avec sursis, et également dix ans d'inéligibilité.

À lire aussi
L'attaque à l'arme blanche de ce vendredi 25 septembre 2020 a eu lieu devant les anciens locaux de Charlie Hebdo, où se trouve l'agence Premières Lignes. faits divers
Attaque à Paris : l'agence Premières Lignes "pense que c'est lié au procès Charlie Hebdo"

Il a relevé que la maire par intérim - depuis l'incarcération de son époux en septembre - avait "reconnu une faute", même si, souvent absente ou opposant son droit au silence, elle avait "réservé l'essentiel de son énergie au tribunal médiatique". Le parquet général a également demandé la saisie des biens du couple, en particulier le luxueux moulin de Giverny (Eure) dont ils conservent l'usufruit.

En première instance, le tribunal avait condamné Patrick Balkany à cinq ans de prison pour blanchiment aggravé avec incarcération immédiate, et son épouse à quatre ans d'emprisonnement, mais sans mandat de dépôt eu égard à sa santé fragile. Tous deux avaient été condamnés à dix ans d'inéligibilité et la saisie de leurs biens avait été ordonnée. Cette lourde condamnation venait s'ajouter aux peines de prison ferme infligées pour fraude fiscale : quatre ans pour lui et trois ans pour elle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Procès Affaire Balkany Isabelle Balkany
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants