2 min de lecture Élections municipales

Patrick Balkany écrit aux habitants de Levallois, avant son retour en prison

VU DANS LA PRESSE - Ce mercredi 15 janvier, Isabelle Balkany a indiqué que son mari retournait à la prison de la Santé après son hospitalisation. L'ancien maire a tout de même souhaité écrire une lettre de campagne à destination des habitants de Levallois-Perret.

Patrick Balkany au tribunal de Paris
Patrick Balkany au tribunal de Paris Crédit : STRINGER / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini

Patrick Balkany sort du silence. Alors qu'on apprend ce mercredi 15 janvier que l'ancien maire de Levallois-Perret va être transféré à nouveau à la prison de la Santé, c'est le moment qu'il a choisi pour parler à ses anciens administrés. Patrick Balkany a en effet écrit une lettre aux habitants de la commune qu'il a dirigé pendant près de 31 ans. Une missive dans laquelle il fait part de la "souffrance personnelle très profonde et douloureuse" que représente son renoncement à se présenter à un sixième mandat. 

Imprimée à 37.000 exemplaires, la lettre sera distribuée à compter de ce jeudi 16 janvier dans toutes les boîtes aux lettres de la commune selon Le Parisien

C'est la première fois qu'il s'exprime depuis ses condamnations en première instance pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale à 4 et 5 ans de prison ferme. Hospitalisé le 12 décembre dernier à l'hôpital Cochin, puis à la Pitié-Salpétrière, Patrick Balkany a pris la décision le 18 décembre de ne pas se représenter à la mairie de Levallois-Perret.

À l'évidence, certains ont fait en sorte d'empêcher le suffrage universel

Patrick Balkany dans sa lettre aux habitants de Levallois-Perret
Partager la citation

Un choix qui fait suite au procès en appel pour fraude fiscale à l'issue duquel les juges ont requis l'exécution provisoire de la peine d'inéligibilité. Cela équivaut donc à la perte immédiate de son mandat au prononcé du délibéré. La décision sera rendue le 4 mars, soit 11 jours avant le premier tour des élections municipales. "À l'évidence, certains ont fait en sorte d'empêcher le suffrage universel, fondement de notre Constitution, de s'exprimer librement", s'insurge Patrick Balkany dans son courrier aux Levalloisiens. 

À lire aussi
Le dépouillement d'un bureau de vote (image d'illustration) élections municipales
Les infos de 7h30 - Coronavirus : des candidats aux municipales touchés de plein fouet

Malgré son retour en prison décidé ce mercredi 15 janvier, l'ex-maire de la commune n'a pas voulu déroger à la tradition de la missive de campagne. "Cela fait 40 ans que je suis sa plume, confirme Isabelle Balkany. Patrick a toujours écrit aux habitants avant chaque élection, pourquoi en serait-il autrement ?", assure Isabelle Balkany auprès du Parisien.

Il désavoue son ancienne adjointe

La lettre a été rédigée avec sa femme et première adjointe, qui assure l'intérim depuis le 13 septembre à la tête de la mairie. Dans ce courrier, Patrick Balkany apporte son soutien
au binôme tête de liste de la majorité municipale Agnès Pottier-Dumas et David-Xavier Weiss mais en profite aussi pour désavouer, sans citer son nom, son ancienne adjointe Sylvie Ramond. "Je vous demande instamment de ne pas vous laisser abuser par celle ou ceux qui se réclament faussement de mon soutien", assure-t-il. Cette dernière a démissionné lors du dernier conseil municipal pour ensuite être candidate. 

Il conclut par une déclaration d'amour aux habitants de Levallois-Perret. "Chers Levalloisiens, à titre personnel je resterai à vos côtés, dans ma famille levalloisienne...", écrit l'ancien édile avant de terminer par un : "Levallois au cœur... Toujours !".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Justice Patrick Balkany
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants