1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Vladimir Poutine : quand le pouvoir s'impose par le conflit
2 min de lecture

Vladimir Poutine : quand le pouvoir s'impose par le conflit

PODCAST - Dans cet épisode de "Focus", Marion Calais s'intéresse à Vladimir Poutine en tant que chef de guerre avec Galia Ackerman, spécialiste du monde russe et la politologue Marie Mendras.

Vladimir Poutine, le 9 mai 2022 à Moscou
Vladimir Poutine, le 9 mai 2022 à Moscou
Crédit : Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
162. Vladimir Poutine, le chef de guerre
00:16:38
Marion Calais

Le sujet du jour. En 1999, Vladimir Poutine n'est encore que Premier ministre et pourtant, il s'attaque déjà à un pays : la Tchétchénie. Alors qu'il ne préside pas encore la Russie, Poutine y lance une "opération antiterroriste". Le 26 mars 2000, l'actuel maître du Kremlin parvient à ses fins et arrive au sommet du pouvoir politique. Aujourd'hui, cela fait 22 ans que le président russe s'impose par le conflit, la violence et la subversion. 

Pourquoi on en parle ? Par quels moyens Poutine et ses soldats se sont-ils imposés ? Pourquoi la violence est-elle omniprésente chez Vladimir Poutine et ses hommes ? Peut-on réellement qualifier Poutine, de chef de guerre ?

Analyse. "Grâce à la propagande, Poutine est celui qui apparaît à la télévision, qui rassure les citoyens, qui leur confirme bien que ce sont des tchétchènes brutaux, terroristes et islamistes, et à partir du moment où la population est en état de sidération et perd, au fond, sa capacité critique et a peur. Ceux qu'on appelle maintenant les siloviki, tous ces organes de force inclus le FSB, le GRU, les renseignements militaires, les polices… sont à la botte du nouvel homme qui doit les diriger. Le projet est de lui donner également le poste de chef d'état et il sera porté à la tête de la fédération de Russie par une élection qui a lieu au printemps 2000, qu'il aura beaucoup de mal à remporter du premier tour", ajoute Marie Mendras, politologue et professeure à Sciences Po, chercheure au CNRS et auteure du livre L’envers du pouvoir chez Odile Jacob.

"Il commence la guerre contre la Tchétchénie dès son arrivée au pouvoir quand il est encore Premier ministre. Il continue cette guerre pendant plusieurs années. Elle a continué presque dix ans, il lui a fallu autant d'années, et le régime avec sa poigne de fer de Ramzan Kadyrov, pour arriver à bout de cette résistance. Donc cette guerre a duré, la population, majoritairement, soutenait cette guerre et dès que le soutien faiblissait un peu, il y avait un nouvel attentat (…) C'est un régime qui vit dans la guerre, parce que la guerre est le meilleur moyen de mobiliser la population. Il y a une propagande absolument incroyable, entièrement fausse qui justifie toutes ces guerres. Oui, Poutine est très certainement un chef de guerre", explique Galia Ackerman, spécialiste du monde russe et post-soviétique. 


Abonnez-vous à ce podcast

>> Focus est un podcast d'actualité quotidien. Du lundi au vendredi, RTL prend un peu de temps, un peu de champ, pour mieux comprendre ce qui se passe autour de nous, mieux comprendre notre époque, grâce aux reporters, correspondants et experts de RTL.

À écouter aussi

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/