5 min de lecture Russie

Vladimir Poutine : pourquoi les jeunes Russes le soutiennent-ils tant ?

DÉCRYPTAGE / INTERVIEWS - En Russie, la cote de popularité de Vladimir Poutine est quasiment à son plus haut, en particulier chez les jeunes, qui voient en leur président une personnalité dynamique voire, pour certains, un “second père”.

Vladimir Poutine lors d'une compétition de rap à Moscou, le 13 novembre 2009
Vladimir Poutine lors d'une compétition de rap à Moscou, le 13 novembre 2009 Crédit : ALEXEY NIKOLSKY / RIA NOVOSTI / AFP
JulienAbsalon1
Julien Absalon
Journaliste RTL

Aux dernières nouvelles, malgré un récent renforcement du scepticisme occidental à cause de la question syrienne, la cote de popularité de Vladimir Poutine en Russie ne cesse de tutoyer les sommets. Elle atteint 84% en septembre dernier, selon le Centre Levada, un institut indépendant de sondage à Moscou. Un pourcentage qui a de quoi rendre envieux de nombreux dirigeants européens. Un nouveau record était même atteint en juin dernier avec un pic à 89% d’opinions positives. Dans le détail de ces scores spectaculaires qui ne datent pas d'hier, une nette tendance favorable se dégage en particulier au sein de la jeunesse russe. “Cette popularité est même plus élevée chez les moins de 30 ans”, confirme David Teurtrie, docteur en géographie, spécialiste de l’Eurasie post-soviétique, à RTL.fr.

Quelques nuances sont tout de même à observer dans le profil de ce soutien juvénile. “On peut assez logiquement remarquer que les discours les plus critiques, on les trouve chez les étudiants assez avancés dans leurs études. Il s’agit de ceux qui se destinent à la recherche, l’enseignement ou qui veulent aller à l’étranger”, note Lou Brenez, enseignante en sociologie au Collège universitaire français de Saint-Pétersbourg.

Ils n'ont connu que Poutine

Cette popularité, qui peut sembler surprenante vu de l’extérieur, s’explique en grande partie par le patriotisme qui anime la Nation russe. Par le biais de l’action de celui qui ne veut pas être qualifié de “tsar”, la Russie a plus que jamais retrouvé un poids d’envergure sur la scène internationale. Actuellement, elle se pose en acteur principal dans le conflit en Syrie. Ce sont surtout les événements de la crise ukrainienne qui ont marqué les esprits. “Le rattachement de la Crimée (en mars 2014, ndlr) fait la quasi-unanimité. C’est encore un sujet de fierté”, souligne David Teurtrie. Vladimir Poutine disait d’ailleurs s’employer à réparer l'“erreur historique” de Nikita Khrouchtchev d’avoir cédé en 1954 la région russophone au voisin.

À lire aussi
Deux avions de la compagnie Air France sur le tarmac de l'aéroport de Roissy (Illustration) Air France
Air France : 282 passagers bloqués en Sibérie depuis 3 jours

L’approbation des jeunes s’explique également par la chute de l’URSS. Celle-ci remonte maintenant à près de 24 ans (26 décembre 1991). La jeune population n’a par conséquent pas connu l’ère soviétique et a surtout grandi avec l’actuel président, arrivé à la tête de l’appareil exécutif en 1999. Contrairement à leurs aînés, les jeunes n’ont donc pas vraiment de point de comparaison avec l’ancienne époque. “Les personnes âgées voient que leur retraite n’est pas aussi élevée qu'avant alors que les plus jeunes se sont mieux adaptés à cette situation économique et sociale, sont plus riches et mieux intégrés”, analyse David Teurtrie, auteur du site russiegeopolitique.org.

Un "vrai homme"

Il convient toutefois d'indiquer que le taux d’approbation de Vladimir Poutine n’est pas en corrélation avec la politique intérieure menée par son gouvernement. “Ce n’est pas un soutien sans critiques”, estime David Teurtrie, surtout en cette période économiquement délicate pour une Russie en panne de croissance (-3,4% prévus en 2015 par le FMI, +0.2% en 2016) et au rouble fragilisé (-40% l’an dernier). Paradoxalement, 55% des sondés par le Centre Levada considèrent que "la Russie se dirige dans le bon sens". Ils sont également 60% à être satisfaits par le gouvernement de Dmitri Medvedev. Une situation qui s'explique par la structure fédérale du plus grand pays de la planète en terme de superficie. Face aux problèmes, la population ira d’abord s’inquiéter de la gouvernance de son district avant de se tourner vers le Kremlin.

Ce paradoxe renforce alors l’idée que la personnalité de l’ancien patron du FSB fait mouche auprès de ses compatriotes, surtout des jeunes. “Vladimir Poutine représente une certaine image de la jeunesse. Comparé au passé (Gorbatchev, Eltsine, etc, ndlr) et aux autres dirigeants, il semble être un homme dynamique qui fait face aux problèmes”, résume David Teurtrie. Selon le terme russe qui s'écrit phonétiquement “nastoyashchiy muzhchina”, Poutine, qui aime se mettre en scène dans des situations sportives et peu communes, est même considéré comme un “vrai homme”, dixit Lou Brenez.

Comme un second père

Makar Vikhliantsev
Partager la citation

Chez Set, un mouvement russe pro-Poutine qui s’adresse aux jeunes, la personnalité du chef de l’État est la première caractéristique louée aux adhérents. “Poutine est une homme fort, un grand politique, une personne intéressante, un sportif”, décrit à RTL.fr le cofondateur de ce projet, Makar Vikhliantsev. Un peu à l’instar des nombreux internautes du monde entier friands d'images virales de Poutine, ce trentenaire se réjouit de voir que le leader russe “aime les animaux et les protège”.

Créé en 2013 par d’anciens nationalistes de Nachi, un autre rassemblement jeune soutenu par le pouvoir mais récemment mis en retrait après plusieurs controverses, Set, dont la porte-parole Anastasia Melnik avait 18 ans à son lancement, ne se définit pas comme une mouvance politique mais plutôt "philosophique”. De la même manière, Makar Vikhliantsev poursuit sur Poutine : “Il n’est pas un homme, pas un président mais une figure philosophique. Il nous dit beaucoup à propos du monde, de la vie et des hommes”. Dans ce pays où la condition d’enfant orphelin est en quelque sorte parfois créée par l’État lui-même, comme le rapportait Libération, Vladimir Poutine s’impose même comme un "petit père des peuples". “Beaucoup de garçons et de filles n’ont pas de père. Ces jeunes voient Poutine comme un second père pour eux”, assure le responsable de ce qui s’apparente presque à un fan-club dont certains membres, “artistes, fashion designers, cinéastes”, auraient pu faire partie de cette série de photos signées Bela Doka qui immortalise des jeunes avec des t-shirts et drapeaux à l’effigie du dirigeant.

Reste que, parfois, l’opinion favorable exprimée pour le pouvoir est une posture carriériste. “À Tomsk, en Sibérie, des gens s’investissent à Russie Unie (le parti du pouvoir, ndlr) dans le but d’avoir une carrière politique ou dans l’administration”, constate Lou Brenez. Mais en Russie, où la corruption sévit particulièrement d’après l’indice établi par Transparency International, cela peut être une nécessité. “Pour Russie Unie, il faut toujours être très prudent, parce qu’il y a certaines catégories ciblées pour faire et engendrer des votes. Dans les villes moyennes, il y a une réelle pression sur les étudiants : pour les résidences universitaires, il y a un système de points et il faut montrer une certaine loyauté au pouvoir. Vous pouvez gagner de points si vous montrez, avec une photo dans votre téléphone, que vous avez voté pour Russie Unie. Même à l’école, les jeunes peuvent être sous l'influence de leurs instituteurs, des employés publiques eux-mêmes sous pression de leur hiérarchie à l’approche des élections locales”, témoigne l'enseignante. Néanmoins, David Teurtrie l’assure : “La popularité de Poutine n’est pas artificielle. Il y a une réalité. Il faut juste faire la part des choses”.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Vladimir Poutine Jeunesse
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7780001857
Vladimir Poutine : pourquoi les jeunes Russes le soutiennent-ils tant ?
Vladimir Poutine : pourquoi les jeunes Russes le soutiennent-ils tant ?
DÉCRYPTAGE / INTERVIEWS - En Russie, la cote de popularité de Vladimir Poutine est quasiment à son plus haut, en particulier chez les jeunes, qui voient en leur président une personnalité dynamique voire, pour certains, un “second père”.
https://www.rtl.fr/actu/international/vladimir-poutine-pourquoi-les-jeunes-russes-le-soutiennent-ils-tant-7780001857
2015-10-07 13:49:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/tvyhL2PBmiinWGzKDrJWSg/330v220-2/online/image/2015/1007/7780004012_vladimir-poutine-lors-d-une-competition-de-rap-a-moscou-le-13-novembre-2009.jpg