1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. VIDÉO - Trump refuse de lui serrer la main, Pelosi déchire son discours
2 min de lecture

VIDÉO - Trump refuse de lui serrer la main, Pelosi déchire son discours

Après que Donald Trump a refusé de lui serrer la main, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a déchiré ostensiblement son discours à la fin de son allocution ce mardi 4 février.

La cheffe démocrate Nancy Pelosi déchire le discours de Donald Trump.
La cheffe démocrate Nancy Pelosi déchire le discours de Donald Trump.
Crédit : MANDEL NGAN / AFP
Sarah Ugolini

C'est un geste symbolique de la division de la classe politique américaine. Le discours annuel sur l'état de l'Union qui s'est déroulé ce mardi 4 février devant les sénateurs réunis en Congrès a été plus que mouvementé. La cheffe démocrate de la chambre des représentants a, en effet, manifesté de manière très claire son désaccord avec Donald Trump

Alors que ce dernier avait refusé de lui serrer la main en arrivant pour prononcer son dernier discours annuel sur l'état de l'Union avant l'élection présidentielle de novembre, Nancy Pelosi a décidé de lui rendre la monnaie de sa pièce en déchirant ostensiblement la copie du discours du Président en direct devant les caméras. Celle qui occupe le troisième échelon le plus important de la politique américaine représente la principale opposante à Donald Trump. 

Pas surprenant quand on se souvient que la dernière fois qu'ils s'étaient vus, ça s'était terminé en insultes et en claquements de porte. Interrogée par un journaliste sur les raisons de son geste, aussi fort que symbolique de la fracture entre Républicains et Démocrates, la cheffe démocrate a assuré "que c'était la chose la plus courtoise à faire, compte tenu des alternatives". 

Une tension palpable

La Maison Blanche a de son côté en déploré que la présidente de la Chambre des représentants ait ainsi symboliquement "déchiré" un vétéran de la Seconde Guerre mondiale, un bébé qui a survécu après être né prématuré à seulement 21 semaines de grossesse, ou encore la famille de Kayla Mueller, assassinée par le groupe État islamique en Syrie. La présidence fait ici référence aux différents invités qui étaient présents au Congrès et que Donald Trump avait évoqués dans son discours.

À lire aussi

Pour rappel, Nancy Pelosi est celle qui a mené la procédure de destitution de Donald Trump, alors que celui-ci devrait être acquitté ce mercredi 5 février par le Sénat. L'épilogue d’une procédure de cinq mois. La tension était palpable lors de ce discours annuel de l'état des Nations, des Nations plus que jamais divisées à quelques mois de l'élection présidentielle. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/