1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Variole du singe : l'OMS déclenche son plus haut niveau d'alerte
2 min de lecture

Variole du singe : l'OMS déclenche son plus haut niveau d'alerte

Ce samedi 23 juillet, l'Organisation mondiale de la santé a déclenché son niveau d'alerte le plus haut pour la variole du singe.

Un enfant centre-africain touché par la variole du singe en 2018
Un enfant centre-africain touché par la variole du singe en 2018
Crédit : CHARLES BOUESSEL / AFP
Guillaume Dosda & AFP

Face à la flambée de cas de variole du singe, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclenché ce samedi, son plus haut niveau d’alerte. La flambée de variole du singe a frappé près de 17.000 personnes dans 74 pays, a annoncé son directeur général : "J'ai décidé de déclarer une Urgence de santé publique de portée internationale", a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus lors d'un point de presse, précisant que le risque dans le monde était relativement modéré à part l'Europe où il est élevé.


Le responsable des situations d'urgence de l'OMS, Mike Ryan souligne : "C'est un appel à l'action, mais ce n'est pas le premier". Il espère que cela va amener à une action collective mondiale face à la variole du singe.

C'est seulement la 7e fois que l'OMS déclenche ce niveau d'alerte. La qualification "d'urgence de santé publique de portée internationale (USPPI)" est utilisée dans des situations "graves, soudaines, inhabituelles ou inattendues". Elle est définie par l'OMS comme un "évènement extraordinaire" dont la propagation constitue un "risque pour la santé publique dans d'autres États" et pouvant nécessiter "une action internationale coordonnée".


Lors d'une première réunion le 23 juin, la majorité des experts du Comité d'urgence avaient recommandé au Dr Tedros de ne pas prononcer l'urgence d'USPPI.

Un vaccin approuvé

À écouter aussi

Ce vendredi 22 juillet, l'Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré avoir approuvé l'utilisation d'un vaccin contre la variole humaine pour étendre son utilisation contre la propagation de la variole du singe. 


Le vaccin Imvanex, de la société danoise Bavarian Nordic, est approuvé dans l'Union européenne depuis 2013 pour la prévention de la variole. Ce vaccin est déjà utilisé à cette fin dans plusieurs pays, dont la France.


L'OMS recommande de vacciner les personnes les plus à risque ainsi que les personnels de santé susceptibles d'être confrontés à la maladie.

En France, le mercredi 20 juillet, 1.453 cas d'infection par le virus de la variole du singe ont été annoncés par les autorités sanitaires.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire