2 min de lecture RTL Originals

Une lettre d'Amérique : pour comprendre Trump, il faut lire "L'Art du deal"

PODCAST - Depuis le bureau RTL de New York, Philippe Corbé décrypte "L'Art du deal", livre publié par Donald Trump en 1987 et qui plus de trente ans après permet de comprendre la stratégie du président américain, notamment sur le plan international.

LETTRE-AMERIQUE_POP_245x300 Une lettre d'Amérique Philippe Corbé & RTL Originals iTunes RSS
>
Une lettre d'Amérique - "L'Art du deal", le livre pour comprendre Donald Trump Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Date : La page du podcast
Philippe Corbé
Philippe Corbé
Journaliste RTL

1987, Donald Trump publie L'Art du deal. Vendu à un million d'exemplaires en moins d'un an, le livre a permis à Donald Trump de se faire connaître comme le symbole de l’entrepreneur à succès. Lui, dont la notoriété se limitait jusque-là aux pages "people" des tabloïds new-yorkais, est devenu une figure nationale.

Grâce à L'Art du deal, le milliardaire s'est façonné une image de gagnant et c’est ce qui lui a permis une dizaine quinzaine d’années plus tard d’avoir une télé-réalité à sa gloire : The Apprentice. Au fil des pages, Donald Trump explique sa méthode pour réaliser un bon deal, un bon accord.

"Un : montrez votre force, commencez en tapant du poing sur la table". Il écrit dans le livre : "Parfois il faut être sauvage, insensé, pour déstabiliser l’adversaire. Car deuxièmement, vous devez surprendre la partie adversaire, même s’il faut claquer la porte. Troisièmement, vous mettez l’adversaire dos au mur et vous l’obligez à négocier. Et quatrièmement, peu importe l’accord, l’important c’est moins le contenu de l’accord que d’avoir un accord qui porte votre nom, un deal dont vous pourrez ensuite vous attribuer les mérites."

Abonnez-vous à ce podcast

C’est aussi sur cette base qu’il s’est appuyé pour se lancer en politique. Ce qui est intéressant, c’est que plus de trente ans après, on trouve dans L'Art du deal des éléments instructifs sur la manière dont Donald Trump exerce le pouvoir aujourd’hui. À la Maison Blanche, il met en pratique cet art de la négociation, notamment lorsqu’il s’agit de négociations diplomatiques. Pourtant, les résultats ne sont pas des plus probants.

À lire aussi
OEIL-REPUBLIQUE_POP_795x530 RTL Originals
L’œil de la République : pour Alain Duhamel, François Fillon est "un iceberg"

L'exemple de la Corée du Nord est assez révélateur. Kim Jong-un, dictateur stalinien de ce petit pays ruiné, a obtenu que le président de la première puissance du monde le considère comme un interlocuteur respectable, ce que n’avaient réussi à faire ni son père ni son grand-père depuis les années 1950. Sans pour autant renoncer à l’arme nucléaire. Pourquoi ? Parce qu'il a compris que Donald Trump cherche plus que tout un deal, ou l’apparence d’un deal, dont il pourrait tirer un bénéfice politique aux États-Unis.

Des menaces mises à mal par l'envie d'un deal

C’est également la leçon qu’ont tirée d’autres pays ennemis de l’Amérique : avec cet art du deal, Donald Trump est un faux dur. Parce qu’à partir du moment où tout se négocie, tout se discute, où l’important est d’arriver à un deal, cela veut dire qu’aucune démonstration de force du président des États-Unis, aucune menace, ne résiste à l’espoir, même faible, d’un deal. Il a beau tempêter sur Twitter, rouler des mécaniques, il n’ose pas renoncer à la chance, même infime, d’un deal.

>> Une lettre d'Amérique, une série d'épisodes exceptionnels à retrouver chaque mardi. Une carte-postale sonore pour nous aider à mieux comprendre cette Amérique d'aujourd'hui, à la fois si familière et parfois totalement déconcertante. Un podcast RTL Originals.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
RTL Originals Une lettre d'Amérique Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants