2 min de lecture RTL Originals

Une lettre d'Amérique : les "robocalls", un fléau qui empoisonne la vie des Américains

PODCAST - Depuis le bureau de RTL à New York, Philippe Corbé décrit l'enfer vécu par des millions d'Américains, harcelés par des appels téléphoniques polluants, parfois jusqu'à plusieurs fois par jour.

LETTRE-AMERIQUE_POP_245x300 Une lettre d'Amérique Philippe Corbé & RTL Originals iTunes RSS
>
Une lettre d'Amérique - Des millions d'Américains harcelés par les robocalls Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Date : La page du podcast
Philippe Corbé
Philippe Corbé
édité par Eléanor Douet

C'est un phénomène vécu comme une agression par ceux qui en sont victimes. Chaque jour aux États-Unis, des millions d'habitants reçoivent des robocalls, des appels robot. Des appels intempestifs, souvent étranges avec au bout du fil une voix enregistrée. Lorsqu'il écrit cette nouvelle lettre d'Amérique, il est 19 heures et Philippe Corbé en a déjà reçus neuf.

Souvent, ce sont des appels qui expliquent à l'interlocuteur que son compte bancaire a été piraté, qu'il n'a pas payé telle ou telle dette, que son assurance ne le couvre plus, qu'il a gagné un voyage, qu'il n'a pas remboursé ses prêts étudiant, des appels des services fiscaux qui disent qu'il doit de l'argent au gouvernement fédéral et que s'il ne rappelle pas immédiatement un numéro surtaxé, pour payer par carte bancaire, il va être poursuivi.

Ces messages sont souvent en anglais, mais parfois, et c'est plus surprenant, en mandarin. La raison, c'est qu'à New York, comme dans beaucoup de grandes villes américaines, il y a une forte immigration chinoise. Un certain nombre d'abonnés du téléphone reçoivent donc des appels en mandarin de soi-disant fonctionnaires chinois qui affirment aux Chinois qui vivent aux États-Unis qu'un paquet les attend au consulat ou qu'ils doivent payer quelque chose par carte bancaire pour ne plus être dans l'illégalité. C'est pour cela qu'il y a autant d'appels en chinois. 

Abonnez-vous à ce podcast

Ces appels peuvent arriver à n'importe quel moment, parfois au milieu de la nuit. Certains matinaliers des chaînes américaines, pour lesquels chaque minute de sommeil est importante, postent parfois sur les réseaux sociaux des captures d'écran de ces appels qui les ont réveillés et qui les ont empêchés de dormir cette nuit-là avant d'aller travailler. 

À lire aussi
Nouvelles mères RTL Originals
"Nouvelles Mères" : comment Marion est parvenue à concilier la maternité et la maladie

Aux États-Unis, les Américains sont bombardés par ces appels. Selon les derniers chiffres, au mois de juillet 2019 près de 5 milliards d'appels de ce type ont été reçus aux États-Unis. On estime que sur le nombre d'appels 2019, la moitié des appels reçus seront des appels polluants. C'était moins de 5% en 2017.

Une réponse encore difficile à trouver

Le problème explose et devient même un problème politique, qui fait l'objet d'éditoriaux réguliers dans le New York Times. Une éditorialiste écrivait il y a quelques mois que "le Congrès à Washington a finalement trouvé un sujet sur lequel tous les Américains peuvent se mettre d'accord : mettre fin aux robocalls". Des élus de gauche et de droite travaillent ensemble pour essayer de trouver une solution, tout comme les ministres de la Justice des 50 États. Le président de la Commission fédérale des télécoms a indiqué que c'était sa "top priority", l'une de ses priorités.

Mais la tâche est difficile car beaucoup de ces appels sont passés depuis l'étranger, même si c'est un numéro américain qui s'affiche. Des procédures ont été lancées, mais pour l'instant elles n'aboutissent pas vraiment. La réponse, que personne n'a vraiment trouvée, ne sera pas forcément légale mais plus probablement technologique.

Récemment, une douzaine d'opérateurs téléphoniques ont signé un accord, vont chercher ensemble une nouvelle technologie permettant de filtrer, car pour l'instant on peut simplement bloquer ces numéros. Il y a des filtres qui existent déjà, des applications qu'on peut installer. Malgré tout, ces appels continuent, car les bombardeurs d'appels contournent ces applications. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
RTL Originals Une lettre d'Amérique États-Unis
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants