2 min de lecture Société

Une étude de la Fed de New York relie la grippe espagnole à la montée du nazisme

PODCAST - Chaque jour, François Lenglet et Catherine Mangin se penchent sur les bouleversements économiques que provoque la crise du coronavirus. Dans cet épisode, ils s'intéressent aux conséquences politiques d'une pandémie.

Lenglet - Coronavirus_245x300 Hors série : Lenglet-Co : crise du Coronavirus François Lenglet & Catherine Mangin iTunes RSS
>
33. Une étude relie la grippe espagnole à la montée du nazisme Crédit Image : RTL Originals | Crédit Média : RTL Originals | Durée : | Date : La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par Sylvain Zimmermann

Après la pandémie, une montée de l’extrême-droite ? Une récente étude de la Federal Reserve Bank de New York (la banque centrale de New York) s’est intéressée aux conséquences politiques de l’épidémie de grippe espagnole de 1918 dans l'Allemagne de l’entre-deux-guerres. Ses résultats établissent un lien entre le nombre de décès causés à l’époque par le virus et la progression des votes pour le parti nazi en 1932 et 1933, avant l’arrivée au pouvoir d’Adolf Hitler.

L'étude porte sur 60 villes allemandes. Dès qu’il y a un surcroit de mortalité dans une ville cela se traduit par une forte poussée du vote pour l’extrême-droite. Le rapport de la Fed de la New York montre aussi que dans les villes allemandes les plus durement touchées par la maladie, les investissements publics ont diminué, en particulier dans l’éducation. Cela s’explique par le désordre économique causé par la grippe.

L’hypothèse privilégiée par les auteurs de l’étude c’est que l'épidémie s’est accompagnée d’une montée de la xénophobie et de l’antisémitisme. Beaucoup d’habitants considéraient que le virus venait de l’étranger. Et du coup, le parti qui était fondé sur la dénonciation de l’étranger, c’était le parti nazi.

Les pandémies font ressurgir l'antisémitisme

La peur de l’étranger, l’antisémitisme ne datent pourtant pas d’hier. Les grandes pestes médiévales étaient attribuées aux Juifs. En réalité, les virus ne font qu’emprunter les grandes routes du commerce, les moyens de transports...

À lire aussi
Comment restaurer notre optimisme ? société
Comment restaurer notre optimisme ?

Les conclusions de l’étude de la Fed de New York soulignent en tout cas les risques politiques qui peuvent découler d’une pandémie. Avec la crise du coronavirus, les démocraties occidentales ne doivent donc pas seulement faire face à une crise sanitaire et économique.

Abonnez-vous à ce podcast

>> Hors-série Lenglet-Co : crise du coronavirus, un podcast quotidien présenté par François Lenglet et Catherine Mangin, qui vous donne les clés pour tout comprendre des évolutions et révolutions provoquées par la crise du coronavirus en France, en Europe et dans le monde.

Si vous souhaitez poser des questions à François Lenglet, écrivez à temoins@rtl.fr et ou laissez un message sur la page Facebook de RTL.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Emploi François Lenglet
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants