1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Turquie : Sedat Peker, le mafieux qui veut faire tomber le gouvernement d’Erdogan
1 min de lecture

Turquie : Sedat Peker, le mafieux qui veut faire tomber le gouvernement d’Erdogan

Dans ses vidéos, publiées sur YouTube, ce parrain de la mafia turque assure avoir des preuves des liens entre le gouvernement et la pègre.

Sedat Peker, parrain de la mafia turque, dans l'une de ses vidéos accusatrices.
Sedat Peker, parrain de la mafia turque, dans l'une de ses vidéos accusatrices.
Crédit : Ozan KOSE / AFP
Turquie : Sedat Peker, le mafieux qui veut faire tomber le gouvernement d'Erdogan
01:29
Brice Dugénie
Journaliste

Il pointe son doigt vers la caméra et menace de faire tomber le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan. Depuis plusieurs jours, Sedat Peker, un chef mafieux turc, inonde YouTube de vidéos accusatrices et affirme tout savoir des liens du pouvoir avec la pègre. Si le président turc avait d'abord choisi de l'ignorer, un mandat d'arrêt international a finalement été émis à son encontre.

Sur les images, ce parrain de la mafia, qui se présente comme un homme d'affaires, apparaît assis derrière un bureau, chemise ouverte et chaîne autour du cou. Dans des monologues de plus d'une heure, parfois en colère, d'autres fois hilare, Sedat Peker dénonce les pratiques des hommes de l'entourage du président turc.

Des ministres, conseillers et membres des services de renseignements sont visés et les accusations sont très graves : assassinats de journalistes, trafic de drogue avec le Venezuela, viols ou encore ventes illégales d'armes. L'homme dézingue l'entourage de Recep Tayyip Erdogan et dit avoir les preuves de ce qu'il avance.

Autrefois proche du pouvoir, ce mafieux d'une cinquantaine d'années est tombé en disgrâce et a dû fuir vers les Émirats arabes unis. Aujourd'hui, il règle ses comptes avec ceux qui l'ont lâché. Avec ses vidéos, dont certaines ont été vues 20 millions de fois, il tient en haleine la Turquie et promet d'autres révélations.

À lire aussi

De son côté, le président Erdogan aimerait bien mettre fin à ce feuilleton. Lui dont la côte de popularité est en baisse, conséquence de sa gestion de la pandémie et d'une économie turque au plus mal.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/