2 min de lecture Turquie

Turquie : "Ne cherchez pas querelle à la Turquie", lance Erdogan à Macron

Le président Erdogan a lancé un avertissement à Emmanuel Macron : "Ne cherchez pas querelle à la Turquie !", a-t-il lancé à son homologue, en raison de ses dernières critiques sur l'intervention turque en Méditerranée orientale.

Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron le 5 janvier 2018 à Paris
Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron le 5 janvier 2018 à Paris Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Florise Vaubien
Florise Vaubien et AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a lancé un avertissement à Emmanuel Macron, samedi 12 septembre. Il a averti son homologue français de "ne pas chercher querelle à la Turquie". De fait, les tensions montent entre les deux pays à propos de la situation en Méditerranée orientale.

"Ne cherchez pas querelle au peuple turc, ne cherchez pas querelle à la Turquie", a répété Recep Tayyip Erdogan dans un discours télévisé à Istanbul. Un avertissement qui fait suite aux sévères critiques émises par Emmanuel Macron : il avait accusé le gouvernement turc "de comportements inadmissibles". 

Dans le cadre du conflit entre la Turquie et la Grèce à propos de l’exploitation pétrolière en Méditerranée, le président français et ses six homologues du sud de l'Union européenne avaient exhorté la Turquie à cesser sa politique de "confrontation" en Méditerranée orientale. 

Des menaces de sanctions européennes

La Turquie s’était vue menacée de sanctions européennes si son gouvernement maintenait sa revendication des droits d'exploration gazière de la Grèce et de Chypre. Si Ankara revendique le droit d'exploiter des gisements d'hydrocarbures dans cette zone maritime, Athènes estime que cette région relève de sa souveraineté. 

À lire aussi
Une capture d'image tirée d'une vidéo diffusée sur le site officiel du ministère de la défense arménien le 27 septembre 2020, montrant la destruction de chars azéris lors d'affrontements. Arménie
Conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie : que se passe-t-il dans le Haut-Karabakh ?

Le mois dernier, l’hexagone avait intensifié sa présence militaire dans cette zone en Méditerranée, en soutien au gouvernement grec. Samedi, les affrontements diplomatiques sont montés d’un cran entre la Turquie et la Grèce lorsque le président turc a exhorté les autorités grecques à "se tenir à l'écart" des actions "erronée", soutenues par des pays comme la France. "M. Macron, vous n'avez pas fini d'avoir des ennuis avec moi", a lancé Erdogan. C’est la première fois qu’il critique directement et nommément son homologue.

Le président Erdogan a aussi accusé Emmanuel Macron de "manquer de connaissances historiques". D’après lui, la France "ne peut pas donner de leçon d'humanité" à la Turquie. En cause : son passé colonial en Algérie et de son rôle dans le génocide de 1994 au Rwanda.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Turquie Grèce France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants