1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Tir mortel d'Alec Baldwin : un possible "sabotage", selon les avocats de l'armurière
2 min de lecture

Tir mortel d'Alec Baldwin : un possible "sabotage", selon les avocats de l'armurière

L’accident qui a coûté la vie à Halyna Hutchins lors du tournage du film "Rust" avec l’acteur Alec Baldwin, résulterait d’un "sabotage", d’après les avocats de l’armurière.

Une pancarte près du lieu de tournage du film "Rust", le 23 octobre 2021
Une pancarte près du lieu de tournage du film "Rust", le 23 octobre 2021
Crédit : Sam Wasson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
AFP & Thibault Nadal

C'est un nouvel épisode dans l'affaire tragique du tir mortel d'Alec Baldwin. Les avocats de l'armurière mise en cause dans cette affaire avancent ce mercredi 3 novembre l'idée d'un "sabotage" de l'arme à feu qui a ôté la vie à Halyna Hutchins. 

Le 21 octobre dernier, la photographe a été touchée par une balle réelle qui se trouvait dans le revolver qu'on avait remis à Alec Baldwin en le lui présentant comme une arme inoffensive.

Hannah Gutierrez-Reed était l'armurière responsable des armes à feu du film Rust, un western tourné au Nouveau-Mexique. Les avocats de la jeune femme ont affirmé à la chaîne de télévision NBC que leur cliente avait chargé le revolver à l'aide de munitions se trouvant dans une boîte de cartouches factices, et qu'elle ignorait tout de la provenance de la balle réelle responsable de l'accident.

"Nous supposons que quelqu'un a dû mettre la munition réelle dans cette boîte. Si on y pense, la personne qui a mis cette munition réelle dans la boîte de cartouches factices devait vouloir commettre un sabotage sur le tournage", a dit Jason Bowles.

"Les armes étaient sans surveillance"

À écouter aussi

"Il y a des gens qui avaient quitté le tournage, qui étaient partis parce qu'ils étaient mécontents", a avancé Jason Bowles. "Il y a un laps de temps, entre 11h00 et 13h00 ce jour-là, durant lequel les armes à feu étaient parfois sans surveillance" et durant lequel le sabotage aurait pu avoir lieu, a assuré l'avocat.

La question qui se pose désormais, c'est pourquoi Hannah Gutierrez-Reed a laissé les armes sans surveillance. Son avocat a déjà la réponse à cette question : Jason Bowles a indiqué que sa cliente faisait également office "d'assistante accessoiriste" à la demande de la production de Rust, et qu'elle remplissait ce rôle au moment où l'accident est survenu.

Pour l'heure, aucune arrestation n'a eu lieu et personne n'a été mis en examen dans cette affaire malgré les nombreux témoignages des personnes présentes sur le tournage.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/