2 min de lecture Environnement

Sardaigne : victime de vols de sable, une plage inaugure des "gardiens du sable"

La ville italienne de Cabras, en Sardaigne, connue pour son immense plage immaculée, a lancé un système de "gardiens du sable" chargés de signaler les tentatives de collecte illégale et toute dégradation.

Une plage en Sardaigne, en Italie (illustration)
Une plage en Sardaigne, en Italie (illustration) Crédit : ALLILI MOURAD/SIPA
Photo Quentin Marchal
Quentin Marchal
et AFP

C'est un grand pas pour la préservation des plages de la Sardaigne qui pourrait en inspirer d'autres. Ce samedi, 24 août, la ville de Cabras, située à l'ouest de l'île, a annoncé la mise en place de "gardiens du sable" qui auront pour but de surveiller, informer les touristes et signaler d'éventuels vols de sable.

Ces "gardiens du sable", des civils qui porteront un t-shirt permettant de les reconnaître, sont rattachés à la Direction de la zone marine protégée de la Péninsule du Sinis et viendront en renfort des surveillants de baignade ainsi que de la police de Cabras. Ils feront aussi respecter l'interdiction de fumer et de laisser des déchets sur les plages. 

"Il n'est pas toujours facile pour les usagers de signaler (à la police) ou d'indiquer la position exacte d'une personne en train de voler du sable ou de fumer sous un parasol", en zone interdite, a expliqué à l'agence Agi, le maire de Cabras, Andrea Abis. 

Les vols de sable sont réguliers en Sardaigne

Le vol de sable est un fléau récurrent en Sardaigne. Le vendredi 16 août, deux touristes français ont été arrêtés alors qu'ils transportaient 40 kilos de sable, qu'ils ont ramené d'une plage de Chia. Ils avaient indiqué à la police qu'ils ignoraient que c'était interdit, alors que la collecte de sable, de coquillages ou de galets, est passible d'un à six ans de prison en Italie.  

À lire aussi
La station de ski de Porté-Puymorens, dans les Pyrénées-Orientales, le 16 novembre 2019. environnement
Neige et réchauffement climatique : quel avenir pour les stations de ski ?

Pour y remédier, les autorités ont décidé de créer ce groupe de "personnes qui opèrent directement sur la plage et pourront être plus efficaces" afin de préserver au maximum l'environnement de l'île italienne.  

Ces derniers jours, 200 kg de précieux sable de quartz blanc ont été saisis à l'aéroport d'Elmas par les services de sécurité qui l'ont indiqué sur leur page Facebook. À la suite de la création de cette page, des internautes avaient été jusqu'à proposer un numerus clausus pour l'accès à la fameuse plage Is Aruta de Cabras, ce à quoi le maire de la localité s'est opposé, évoquant un risque de "militarisation" du littoral. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Italie Vacances d'été
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants