1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Saint-Marin : l'avortement légalisé après un référendum
1 min de lecture

Saint-Marin : l'avortement légalisé après un référendum

Les habitants étaient invités à voter pour ou contre la légalisation de l'avortement. Le "oui" l'a largement emporté à 77,3% des voies.

Des affiches incitant à aller voter pour ou contre l'IVG, à Saint-Marin
Des affiches incitant à aller voter pour ou contre l'IVG, à Saint-Marin
Crédit : Brigitte HAGEMANN / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Quarante-trois ans après l'Italie voisine, la petite république de Saint-Marin a approuvé dimanche, au cours d'un référendum, à une très large majorité la légalisation de l'avortement, un tournant historique pour ce micro-État à forte tradition catholique.

Cette minuscule enclave montagneuse dans le centre du territoire italien était l'un des derniers États d'Europe avec Malte, l'Andorre et le Vatican à entièrement interdire l'interruption volontaire de grossesse (IVG), même en cas de viol, d'inceste, de maladie du fœtus ou de danger pour la mère.

À ce référendum organisé à l'initiative de l'Union des femmes saint-marinaises (UDS), 77,3% des votants ont dit "oui" à l'option de donner aux femmes le libre choix d'avoir recours à l'IVG jusqu'à douze semaines de grossesse, selon les résultats définitifs.

Après ce délai, l'avortement ne serait autorisé qu'en cas de menace pour la vie de la mère ou lorsque des anomalies ou des malformations détectées chez le fœtus "comportent un grave risque pour la santé physique ou psychique de la femme". Saint-Marin suit ainsi l'exemple de l'Irlande qui a légalisé l'avortement en 2018. Un autre bastion de l'opposition à la légalisation de l'IVG, Gibraltar, avait assoupli sa législation après un référendum en juin.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/