2 min de lecture Union européenne

Avortement en Irlande : "Le catholicisme pur et dur est tombé de son piédestal"

ÉDITO - L'Irlande poursuit sa révolution culturelle. Vendredi 25 mai, le pays a dit "oui" à l'avortement. Il a surtout dit "non" au poids de la religion trop conservatrice et trop rétrograde.

Alba Ventura L'Edito politique Alba Ventura
>
Avortement en Irlande : "Le catholicisme pur et dur est tombé de son piédestal", juge Alba Ventura Crédit Image : AFP / Paul Faith | Crédit Média : RTLnet | Date :
La page de l'émission
Alba Ventura
Alba Ventura et Loïc Farge

Les Irlandais ont dit "oui" à l'avortement. Un "oui" massif à plus de 66%, selon les résultats du référendum organisé le vendredi 25 mai. Le premier ministre irlandais a parlé dune "révolution tranquille". Était-ce prévisible ? Disons que tous les ingrédients étaient sur la table.

À commencer par l'évolution des mœurs sociales, dans ce petit pays de moins de 5 millions d'habitants. En moins de vingt-cinq ans, la société irlandaise a fait un bond spectaculaire. Vous vous rendez compte que le divorce n'a été légalisé qu'en 1995. Et c'était du bout des lèvres, à 50,3%. Vingt ans plus tard, les Irlandais ont dit "oui" au mariage homosexuel, et maintenant "oui" à l'avortement.

L'Irlande est passée du conservatisme au libéralisme, en à peine un plus d'une génération. C'est inédit. Les tabous sont tombés les uns après les autres comme des dominos. Il faut dire que les Irlandaises qui sont contraintes d'avorter hors de leur pays se comptent par milliers chaque année (5.000 environ).

À lire aussi
Un texto affiché sur un téléphone portable (illustration) Connecté
Les pièges à éviter pour téléphoner et se connecter à Internet à l'étranger

Le clergé a perdu de sa "superbe"

Il y a eu des cas dramatiques. Comme cette jeune dentiste qui faisait une fausse couche, à qui les médecins ont refusé d'interrompre sa grossesse et qui est morte à la suite d'une septicémie. Un fait divers qui avait secoué l'Irlande, et qui a été sans doute le point de départ d'une campagne pro-avortement plus intense et plus acharnée que d'habitude.

Il faut croire que les ultra-catholiques sont à la peine. Il faut croire que le clergé a perdu de sa "superbe", alors qu'il était tout puissant il y a trente ans. C'est lui qui avait fait voter l'interdiction de l'avortement en 1983, même dans des cas de viol ou d'inceste, et même en cas de malformation du fœtus.

L'Archevêque de Dublin a d'ailleurs reconnu que l'Église avait manqué de compassion. Avorter, c'était criminel dans tous les cas de figure. Jusqu'en 2015, vous risquiez la prison à vie. L'Église catholique était (pardon de le dire de façon aussi abrupte) dans une position extrémiste.

L'Église reste figée sur l'avortement

Seulement, comme partout, l'Église a besoin de se regarder dans le miroir. L'Irlande, comme les autres pays, a eu son lot de scandales de prêtres pédophiles. Il y a eu, par ailleurs, des révélations d'affaires ignobles de vente de bébés de fille-mères par des religieuses dans les années 50. Et puis il y a ce charnier d'enfants découvert dans un couvent en 2014. Ce catholicisme-là, qui se veut pur et dur est tombé de son piédestal.

L'Irlande attend le pape François fin août. Le souverain pontife n'a pas fait de commentaire. C'est vrai que François est très actif sur Twitter, mais ses derniers messages parlent plutôt de charité, d'amour de son prochain, des pauvres et des humbles (qui pourrait être un autre sujet d’actualité), mais pas du référendum irlandais.

Parce que si le pape François est un peu plus ouvert que ses prédécesseurs (on le voit sur l'homosexualité, notamment), l'Église reste quand même très figée sur l'avortement. L'Église soutient les droits des femmes, mais pas jusque-là.

Cela dit, ce vote irlandais va au-delà du Vatican. Ce vote irlandais est important, parce qu'il interroge au fond le fondamentalisme religieux. C'est un vote qui vient surtout souligner la liberté des femmes contre tous les rigoristes, quels qu'ils soient.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Union européenne Irlande Avortement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793556016
Avortement en Irlande : "Le catholicisme pur et dur est tombé de son piédestal"
Avortement en Irlande : "Le catholicisme pur et dur est tombé de son piédestal"
ÉDITO - L'Irlande poursuit sa révolution culturelle. Vendredi 25 mai, le pays a dit "oui" à l'avortement. Il a surtout dit "non" au poids de la religion trop conservatrice et trop rétrograde.
https://www.rtl.fr/actu/politique/avortement-en-irlande-le-catholicisme-pur-et-dur-est-tombe-de-son-piedestal-dit-alba-ventura-7793556016
2018-05-28 07:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/8mNKnie1HA_JbbVNCw-ncg/330v220-2/online/image/2018/0528/7793556145_des-pro-avortements-defilent-en-irlande-le-26-mai-218.jpg