2 min de lecture Russie

Russie : qui est Oleg Sokolov, célèbre historien qui a avoué avoir tué sa compagne ?

Emprisonné pour avoir tué et découpé sa compagne et ancienne étudiante Anastassia Echtchenko, ce professeur d'histoire russe renommé, chevalier de la Légion d'honneur, entrevoit de plaider la légitime défense. Il enseigne en France dans l'école fondée par Marion Maréchal.

Oleg Sokolov en costume de Napoléon
Oleg Sokolov en costume de Napoléon Crédit : OLGA MALTSEVA / AFP
AFP et La rédaction numérique de RTL

Qui est vraiment Oleg Sokolov ? À l'issue d'une audience devant un tribunal de Saint-Pétersbourg en Russie, un juge a placé le célèbre historien russe en détention pour meurtre. 
Titulaire d'une chaire d'histoire à l'université, grand spécialiste de Napoléon, chevalier de la Légion d'honneur et professeur à l'Issep, l'école fondée par Marion Maréchal, l'homme risque bien de finir ses jours en prison. 

L'homme avait été repêché par la police le 9 novembre dans la rivière Moïka de Saint-Pétersbourg avec un sac à dos contenant deux bras de femme, en état d'ébriété et frigorifié. Il a depuis été placé en détention provisoire jusqu'au 8 janvier prochain, le temps de mener une enquête qui passionne déjà le pays. 

Il a reconnu le 11 novembre avoir tué et dépecé sa compagne de 24 ans. Mais il accuse sa victime, une de ses anciennes étudiantes, Anastassia Echtchenko, 24 ans, dont il partageait la vie, de l'avoir attaqué la première.

La jalousie au coeur du crime ?

"Ces derniers temps, elle devenait folle lorsqu'il était question de mes enfants", a ainsi déclaré l'historien de 63 ans, blême, mal rasé, vêtu d'un jean et d'un pull rouge devant le juge d'instruction. Et d'ajouter : "Je suis en état de choc, j'ai des remords." Son avocat, Alexandre Potchouev a évoqué la possibilité de plaider la "légitime défense"

À lire aussi
Des ours polaires (illustration) Russie
Réchauffement climatique : 56 ours blancs bloqués près d'un village russe


Plus tôt dans la journée, Sergueï Echtchenko, le frère de la victime, avait affirmé lui que "la jalousie" était à l'origine du crime. "Elle lui a dit qu'elle se rendait à l'anniversaire d'un ami étudiant. Il l'a passée à tabac, elle est sortie quand même puis elle est rentrée...", a-t-il relaté au site d'information russe RBK. 

Déjà connu pour des faits de violences

Selon le quotidien populaire Moskovski Komsomolets et une pétition lancée sur le site Change.org, Oleg Sokolov avait déjà été mis en cause pour des faits de violences. La pétition, qui a recueilli quelque 6.000 signatures en quelques jours, accuse la direction de l'Université d'inertie face au comportement pourtant "monstrueux" de ce professeur.

Aucune mesure disciplinaire n'avait été prise, selon les auteurs de la pétition qui ont adressé leur texte au président Vladimir Poutine, un ancien de cette université, et réclamé la démission du doyen et de plusieurs autres responsables universitaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Russie Faits divers Meurtre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants