1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Russie : Le Drian dénonce une atteinte "insupportable" à l'État de droit
1 min de lecture

Russie : Le Drian dénonce une atteinte "insupportable" à l'État de droit

Le 24 janvier, le ministre des Affaires Étrangères a réagit à la vague d'arrestations en Russie après de nombreuses manifestations pour soutenir Alexeï Navalny.

Des manifestations en Russie contre l'arrestation d'Alexeï Navalny
Des manifestations en Russie contre l'arrestation d'Alexeï Navalny
Crédit : Kirill KUDRYAVTSEV / AFP
Venantia Petillault & AFP

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré dimanche 24 janvier que la vague d'arrestations opérée, le 23 janvier, en Russie lors de manifestations à l'appel de l'opposant Alexeï Navalny constituait une "dérive autoritaire" et une atteinte "insupportable" à l'État de droit.

"Je trouve cette dérive autoritaire très inquiétante (..) La remise en cause de l'État de droit par ces arrestations-là, collectives et préventives, est insupportable", a-t-il dit dans l'émission Questions politiquesPrès de 3.500 manifestants au total ont été arrêtés à travers la Russie, dont 1.360 à Moscou et 523 à Saint-Pétersbourg, deuxième ville du pays, a indiqué dimanche l'ONG OVD-Info, spécialisée dans le suivi des rassemblements de protestation.

"Je trouve aussi que le succès des manifestations sur l'ensemble du territoire russe est impressionnant", a relevé le chef de la diplomatie française. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans la rue dans une centaine de villes russes, de Moscou à Vladivostok (Extrême-Orient), pour réclamer la libération de M. Navalny, l'ennemi juré du Kremlin et pourfendeur de la corruption.

"La démarche (d'Alexeï Navalny) mérite beaucoup de respect. Il a l'audace de ses actes", a ajouté Jean-Yves Le Drian, interrogé sur la décision de l'opposant de rentrer le 17 janvier en Russie, après cinq mois de convalescence en Allemagne à la suite d'un empoisonnement présumé dont il accuse le Kremlin, en sachant qu'il serait arrêté dès sa descente d'avion. La répression des manifestations pèse sur le dialogue engagé par le président Emmanuel Macron avec la Russie depuis 2019, même s'il reste nécessaire, a pointé Jean-Yves Le Drian.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/