1 min de lecture Angleterre

Royaume-Uni : un professeur suspendu pour avoir montré une caricature de Charlie Hebdo

Un enseignant d'une école publique anglaise a été suspendu jeudi après avoir montré à ces élèves des caricatures du prophète Mahomet, issues du journal Charlie Hebdo.

Un homme lit "Charlie Hebdo" en 2017 (illustration)
Un homme lit "Charlie Hebdo" en 2017 (illustration) Crédit : Eric Feferberg / AFP
Nicolas Barreiro et AFP

L'établissement, qui s'est excusé, évoque un acte regrettable. Une école publique du West Yorkshire, au nord de l'Angleterre, a suspendu un enseignant le jeudi 25 mars pour avoir montré en classe une caricature du prophète Mahomet, ce qui avait provoqué un mouvement de protestation chez les parents.

"L'école présente des excuses sans réserve pour l'utilisation d'une image totalement inappropriée dans un récent cours d'études religieuses. Elle n'aurait pas dû être utilisée", a déclaré le directeur de la Batley Grammar School, Gary Kibble. En effet, l'islam, dans son interprétation stricte, interdit toute représentation du prophète Mahomet

"Le membre du personnel a aussi adressé ses excuses les plus sincères", a-t-il poursuivi, soulignant qu'il avait été "suspendu" dans l'attente d'une enquête "indépendante". "Il est important pour nos enfants d'apprendre les fois et croyances, mais cela doit être fait d'une manière respectueuse et sensible", a-t-il ajouté. 

Selon la chaîne Sky News, qui cite un parent d'élève, la caricature était extraite de l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo, qui avait déclenché une vague de colère dans le monde musulman en republiant en septembre dernier les images jugées blasphématoires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Angleterre Royaume-Uni Mahomet
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants