1 min de lecture Royaume-Uni

Royaume-Uni : la police chez Boris Johnson pour une "querelle" conjugale

Des hurlements et claquements de porte ont été entendus vendredi soir au domicile du favori dans la course à Downing Street.

Le conservateur britannique Boris Johnson, le 7 juin 2019
Le conservateur britannique Boris Johnson, le 7 juin 2019 Crédit : Daniel LEAL-OLIVAS / AFP
Félix Roudaut
Félix Roudaut
et AFP

Le favori dans la course à la succession de Theresa May se serait bien passé de cette nouvelle frasque. Boris Johnson a en effet vu la police débarquer à son domicile, vendredi 21 juin dans la soirée. Selon les médias d'outre-Manche, les forces de l'ordre ont été appelées par des voisins évoquant une bruyante querelle conjugale.

Selon le quotidien britannique The Guardian, un voisin a appelé la police dans la nuit de jeudi à vendredi en déclarant avoir entendu une bruyante dispute avec hurlements et claquements de porte au domicile de Boris Johnson et de sa compagne Carrie Symonds dans le sud de Londres. Mme Symonds a été entendue en train de crier : "Dégage" et "Sors de mon appartement", affirme le journal.

Un porte-parole de la police londonienne a confirmé qu'un appel avait été passé par un voisin à 00h24 vendredi. "Le requérant était inquiet pour la sécurité d'une voisine", a-t-il expliqué. "La police s'est rendue sur place et a parlé à tous les occupants de l'adresse, qui se portaient tous bien. Les agents n'ont relevé aucune infraction ni source d'inquiétude, et il n'y avait aucune raison pour que la police agisse", a ajouté ce porte-parole.

"Deux cris très forts"

Le voisin, qui a dit avoir enregistré l'altercation depuis son domicile, a raconté au Guardian qu'il avait frappé trois fois à la porte de Boris Johnson et de Carrie Symonds, mais que personne n'avait répondu. Il a assuré avoir entendu "deux cris très forts" et un "gros claquement" qui a fait trembler l'immeuble.

À lire aussi
Vladimir Poutine au G-20 d'Osaka le 29 juin 2019 géopolitique
"L’imprudence" de la Russie pourrait "accidentellement" déclencher un conflit mondial

Boris Johnson, chouchou des pro-Brexit, va affronter l'ancien chef de la diplomatie britannique Jeremy Hunt pour le leadership du Parti conservateur. Les 160.000 membres du Parti désigneront d'ici fin juillet le vainqueur, qui deviendra automatiquement Premier ministre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Royaume-Uni Police
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants