2 min de lecture Environnement

Roumanie : le pays en colère après la mort d'un ours percuté sur la route

Un ours percuté par une voiture et qui agonisait sur le bord de la route a ému la Roumanie. Le débat gronde autour de la levée de l'interdiction de la chasse du carnivore.

Un ours brun (illustration)
Un ours brun (illustration) Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
Lilas Fournier et AFP

La Roumanie s'est émue ce week-end du sort d'un ours agonisant au bord d'une route, après avoir été percuté par une voiture. La photo de l'animal a fait le tour des réseaux sociaux et des médias du pays. En l'absence de "mesures appropriées" et pour avoir laissé agoniser le prédateur, un préfet a été révoqué par le gouvernement, dimanche 17 novembre. 


C'est durant la soirée du samedi 16 novembre que le plantigrade s'est fait renversé et a été grièvement blessé, près de la commune de Praid, dans l'est de la Transylvanie. Avec trois pattes cassées, l'ours était immobilisé.

Un premier vétérinaire s'est rendu sur les lieux le soir même mais ne possédait pas de tranquillisants adéquats, selon les informations du ministère de l'Environnement. Il aura fallu dix-sept heures pour administrer les bons calmants à l'animal, pendant que les gendarmes géraient la circulation. La bête a finalement été euthanasiée sur place, dans le courant de la mi-journée dimanche 17 novembre.

Débat sur une levée d'interdiction de la chasse

Le ministère de l'Intérieur a rejeté la faute sur le préfet du département de Harghita, en informant de la révocation du fonctionnaire. "Il n'a pas pris les mesures appropriées pour gérer efficacement ce problème", a accusé le ministère, alors que le préfet avait rapidement été informé "des souffrances de l'animal blessé".

À lire aussi
Des trottinettes électriques (illustration). réforme des retraites
Grève : pourquoi Extinction Rebellion a saboté les trottinettes ?

Une situation tragique qui aurait pu être évitée, selon Agent Green, l'organisation de défense de l'environnement, "si les fonctionnaires de la DSV (Direction sanitaire vétérinaire, ndlr) étaient équipés, formés et connaissaient la loi qui les oblige à aider un animal sans attendre l'aval d'autres autorités".

Loin d'être indifférente à ce genre de cas, la Roumanie est souvent appelée le royaume des ours. C'est, en effet, le pays européen qui accueille le plus d'ours bruns avec une population de 6.000 bêtes.

Certains Roumains jugent leur présence envahissante. Des élus et une partie de la population appellent à abattre les carnivores qui se multiplient en levant l'interdiction de la chasse. Selon le gouvernement, 32 personnes ont été blessées par ces grands prédateurs entre 2017 et 2018, dont deux mortellement.

Mais du côté des activistes pour la protection de l'environnement, ils redoutent le retour "des chasseurs de trophée". Les militants cherchent plutôt à améliorer la cohabitation entre l'homme et l'ursidé dans les zones rurales. La levée de l'interdiction attirerait de toute façon les foudres de l'Union Européenne. L'ours fait partie des 1.200 espèces protégées. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Roumanie Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants