1 min de lecture Agriculture

Environnement : "Défendre le loup, ce n'est pas attaquer les éleveurs"

Le président de l'association pour la Protection des Animaux Sauvages assure comprendre la problématique engendrée par le retour du loup en France.

C'est notre plane`te - On refait la planète Philippe Robuchon iTunes RSS
>
Environnement : "Défendre le loup, ce n'est pas attaquer les éleveurs", insiste Marc Giraud Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245-PARIZOT
Vincent Parizot édité par Félix Roudaut

Autrefois disparu, le loup est de retour sur les verts pâturages de l'Hexagone. Protégée, l'espèce n'en reste pas moins une menace permanente pour les éleveurs et leurs bêtes. Le loup fait d'ailleurs l'objet d'un quota d'abattage que certains veulent relever. 

"Aujourd'hui, l'État se donne le droit d'abattre une centaine d'individus", déplore Bertrand Sicard, vice-président de Ferus, une association de protection et de conservation du loup, de l'ours et du lynx. Or il y aurait à peine plus de 500 loups en France, précise Marc Giraud, président de l'Aspas, association pour la Protection des Animaux Sauvages. Un chiffre dérisoire comparé aux 2.500 loups que compte l'Espagne.

Marc Giraud comprend néanmoins la problématique posée par le retour du loup en France. Mais il tient à souligner que "défendre le loup, ce n'est pas attaquer les éleveurs". Pour Bertrand Sicard, les agriculteurs ont "perdu la culture de la protection [des troupeaux] depuis très longtemps" en raison de l'évolution de l'agriculture. 

Il rappelle que la présence humaine et de chiens de protection peuvent sauver les bêtes, ainsi qu'un bon parcage nocturne. "Si ce triptyque est bien organisé, il y a une baisse considérable de la prédation", développe-t-il.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Loup Animaux
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants