2 min de lecture Économie

Présidentielle américaine : pourquoi les Bourses sont à la hausse malgré l'incertitude

ÉDITO - Wall Street a terminé jeudi 5 novembre sur une progression de près de 2%, près de 1% pour la Bourse de Paris, alors que la situation n'est pas si bonne.

Francois Lenglet ok Lenglet-Co François Lenglet iTunes RSS
>
Présidentielle américaine : pourquoi les Bourses sont à la hausse malgré l'incertitude Crédit Image : AFP / BRYAN R. SMITH | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
LENGLET 245300
François Lenglet édité par William Vuillez

La bourse américaine donne le ton. Elle enchaîne les hausses depuis quelques jours alors que la situation politique n'est pas des plus cristallines, avec la menace d'une bagarre juridique et d'un pays coupé en deux moitiés pleines d'animosité l'une à l'égard de l'autre. Ce qui rassure les investisseurs, paradoxalement, c'est que la victoire désormais probable de Joe Biden n'est pas totale.

D'abord parce que, au plan électoral, Donald Trump a fait de la résistance, affichant des scores qui limitent d'autant l'avance du démocrate. Ensuite parce que le Sénat, l'une des deux assemblées parlementaires américaines, là encore contrairement à ce que qu'on anticipait, ne sera pas gouvernée par les démocrates, et va compliquer l'action du futur président.

C'est une bonne nouvelle pour la bourse parce que Biden ne pourra pas appliquer son programme, selon les boursiers. Il n'aura pas la légitimité politique que lui aurait donnée une vague bleue, c'est-à-dire une victoire démocrate massive. Et il sera en butte à l'opposition du Sénat, où les Républicain devraient rester puissants. En clair, il ne pourra pas augmenter les impôts sur les plus fortunés, et pas davantage sur les entreprises. 

Une Amérique ingouvernable ?

Autrement dit, on va en rester au régime fiscal instauré par Trump, qui est globalement très favorable aux entreprises et à la bourse. Il y a toutes chances, nous disent les investisseurs, que Biden soit un président empêché, un "lame duck", un "canard boiteux", comme on dit à Washington.

À lire aussi
Suez fait tout pour ne pas être racheté par son concurrent Veolia (illustration). économie
Rachat de Suez par Veolia : Ardian et GIP entrent dans la danse

L'extension de la couverture santé, les investissements publics massifs dans l'environnement, tous ces aspects du programme de Biden pourraient rester lettre morte. En fait, l'Amérique risque bien d'être ingouvernable et cela réjouit les boursiers.

Quid de la France ?

En France, la bourse monte également parce qu'elle suit très souvent la tonalité donnée par celle de New York, qui reste la plus importante et la plus influente au monde. À Paris, comme partout en Europe, nous n'avons que des bourses régionales, de deuxième niveau. C'est donc tout à fait aberrant, mais les valeurs françaises vivent en partie au rythme de la politique américaine, même s'il n'y a que peu d'entre elles qui sont directement affectées par les péripéties de la Maison-Blanche.

Ajouté à cela, il y a la perspective que les politiques économiques partout dans le monde soient favorables à la croissance, pour lutter contre les effets de l'épidémie. Mais derrière les moyennes quotidiennes de l'indice, il y a des destins très différents. Si on fait le palmarès des valeurs françaises depuis le 1er janvier, la progression la plus forte, c'est Teleperformance, +33%. 

Chez les bons également, le luxe, avec Hermès, +27% ou LVMH, + 5,5%, l'Oréal, + 13%. À l'opposé, Unibail, qui possède les grands centres commerciaux, est à -75%, une vraie déroute. Parmi les plus mauvais encore, Airbus, à cause de la crise sanitaire, et la Société Générale, qui ont perdu la moitié de leur valeur. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Activité économique Bourse
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants