2 min de lecture Présidentielle américaine

Présidentielle USA : pourquoi l'ultime débat Trump-Biden s'annonce électrique

ÉCLAIRAGE - Donald Trump retrouve jeudi 22 octobre Joe Biden pour un dernier duel télévisé qui s'annonce très tendu à 12 jours de l'élection présidentielle.

Donald Trump et Joe Biden, le 29 septembre 2020
Donald Trump et Joe Biden, le 29 septembre 2020 Crédit : MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Leur premier débat avait tourné à la foire d'empoigne. Joe Biden avait traité Donald Trump de "menteur", de "raciste" puis de "clown". "Il n'y a rien d'intelligent en vous", avait rétorqué l'ancien homme d'affaires de New York fin septembre. 

Et jeudi 22 octobre, pour cet ultime face-à-face présidentiel à Nashville (Tennessee), le duel entre le 45e président des États-Unis et son rival démocrate ne s'annonce pas moins électrique. Rien n'indique en effet que le ton sera, cette fois, plus courtois ou plus constructif. 

Le républicain, redoutant d'être le président d'un seul mandat, a accentué ces derniers jours ses attaques personnelles sur l'intégrité de son adversaire, martelant que la famille Biden était une "entreprise criminelle". Depuis plusieurs semaines, et sans éléments concrets à l'appui, il assure que la famille du démocrate s'est rendu coupable de corruption, et a appelé le ministre de la Justice à enquêter. 

Son angle d'attaque? Les affaires de Hunter Biden en Ukraine et en Chine, au moment où son père, Joe, était vice-président de Barack Obama (2009-2017). Très sensible aux attaques contre sa famille, qui le font parfois s'emporter, Joe Biden doit préparer la parade à ces coups attendus.

Des micros coupés par moment

Si les tensions devraient être de nouveau au rendez-vous, le dispositif a quant à lui été adapté. Les deux candidats seront séparés par des parois en plexiglas en raison du Covid-19. Et pour éviter la cacophonie de leur premier affrontement, les micros des deux candidats seront coupés lorsqu'ils n'auront pas la parole.

À lire aussi
Donald Trump lors de sa campagne électorale à l'aéroport Altoona-Blair County, à Martinsburg (Pennsylvanie), le 26 octobre 2020. États-Unis
Présidentielle américaine : revers judiciaire pour Trump en Pennsylvanie

Un ajustement décrié par le camp républicain. "Je pense que c'est très injuste", a estimé Donald Trump mercredi depuis la Maison Blanche, réitérant par ailleurs ses critiques contre la modératrice Kristen Welker, qu'il accuse d'être "une gauchiste démocrate endurcie".

Trump omniprésent, Biden absent

Fidèle à sa stratégie, centrée sur une omniprésence sur le terrain, le président américain a participé mercredi à un meeting de campagne en Caroline du Nord. De son côté, et pour le troisième jour consécutif, Joe Biden, en tête dans les sondages, est resté chez lui, dans le Delaware, sans le moindre événement public à son agenda. C'est l'ancien président Barack Obama qui est monté en première ligne, après des mois de campagne virtuelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle américaine Joe Biden Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants