2 min de lecture États-Unis

Présidentielle américaine : et si Joe Biden avait déjà choisi sa colistière ?

ÉCLAIRAGE - Une note manuscrite photographiée dans les mains du candidat démocrate mardi 28 juillet laisse à penser qu'il aurait déjà arrêté son choix quant à sa colistière.

Le démocrate Joe Biden, le 28 juillet 2020, à Wilmington, dans le Delaware.
Le démocrate Joe Biden, le 28 juillet 2020, à Wilmington, dans le Delaware. Crédit : ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre Journaliste

"J'aurai fait un choix la première semaine d'août". Le prétendant démocrate à la Maison Blanche Joe Biden a déclaré mardi 28 juillet qu'il révélerait la semaine prochaine le nom très attendu de sa colistière pour la présidentielle américaine.

Vainqueur d'une primaire démocrate marquée par une diversité inédite, le septuagénaire a promis qu'il choisirait une femme pour l'accompagner dans sa campagne contre Donald Trump, 74 ans, et devenir la première vice-présidente des États-Unis en cas de victoire le 3 novembre.

Et avec le mouvement historique de protestation contre les violences policières et le racisme, la pression s'est accentuée pour qu'il choisisse une colistière afro-américaine. Dans le même temps, des stratèges avancent qu'il devrait plutôt opter pour une femme venant du Midwest, dont de grandes régions rurales et industrielles avaient basculé en faveur de Donald Trump en 2016. Mais dans les faits, Joe Biden pourrait bien avoir déjà arrêté son choix.

"Talentueuse" et "grand respect pour elle"

La note manuscrite dans les mains de Joe Biden, le 28 juillet 2020
La note manuscrite dans les mains de Joe Biden, le 28 juillet 2020 Crédit : ANDREW CABALLERO-REYNOLDS / AFP

Son ex-rivale dans la primaire et seule sénatrice noire du Congrès, Kamala Harris semble en tout cas avoir convaincu le démocrate. Ce que tend à démontrer une note manuscrite prise en photo dans les mains du candidat démocrate mardi 28 juillet lors de sa conférence de presse. 

À lire aussi
Une lettre d'Amérique États-Unis
Pourquoi le Texas est le laboratoire de l'Amérique de demain

Sur ce document, malencontreusement laissé à la vue des journalistes par un Joe Biden réputé "gaffeur", on peut clairement distinguer les éléments de langage attribués à chaque prétendant(e). Tout en haut de cette liste figure le nom de Kamala Harris sous lequel d'élogieux attributs sont notés : "Ne garde pas de rancune", "a fait campagne avec moi", "talentueuse", "une aide précieuse" et "un grand respect pour elle". N'en jetez plus.

La sénatrice entretient depuis longtemps une relation chaleureuse avec Joe Biden. Mais des tensions avaient marqué leurs campagnes pour l'investiture démocrate, notamment lors d'un échange très vif pendant un débat. Ils se sont depuis réconciliés. Le candidat lui a depuis fait un appel du pied marqué en lui déclarant publiquement il y quelques mois : "En avançant ensemble, nous pouvons faire une grande différence".

La bévue du site "Politico"

Et alors que les rumeurs allaient bon train mardi, le site d'informations Politico a actualisé dans la foulée un article sur les différentes candidates en annonçant que Joe Biden avait choisi Kamala Harris "le 1er août" et affirmant qu'il l'avait qualifiée de "remarquable colistière". Le site spécialisé a rectifié en déplorant "une erreur", tout en précisant qu'il s'agissait d'un texte utilisé pour la mise en page. 

Et même si de son côté un porte-parole de Joe Biden a démenti, cela ne semble plus faire de doute pour grand monde : une femme noire pourrait bien faire son entrée à la Maison Blanche, en qualité de vice-présidente, en novembre prochain. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Parti démocrate Élections américaines
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants