1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Pourquoi Trump appelle-t-il à boycotter les pneus Goodyear ?
1 min de lecture

Pourquoi Trump appelle-t-il à boycotter les pneus Goodyear ?

Le président des États-Unis a appelé mercredi 19 août les Américains à boycotter les pneus de la marque Goodyear pour une histoire... de casquette.

Le président américain Donald Trump répond aux questions lors d'un point de presse à la Maison Blanche, le 19 août 2020.
Le président américain Donald Trump répond aux questions lors d'un point de presse à la Maison Blanche, le 19 août 2020.
Crédit : Brendan Smialowski / AFP
Sarah Belien & AFP

"N'achetez pas de pneus Goodyear", a tweeté Donald Trump mercredi 19 août. Le président américain appelle à boycotter les pneus Goodyear. La raison de sa colère : "Ils ont annoncé une interdiction des casquettes MAGA", l'acronyme de "Make America great again", slogan du président lors de sa dernière campagne. 

Un employé aurait publié des règles internes jugeant "inacceptable" de porter des vêtements arborant le slogan de campagne du président-candidat, ou de tout autre parti politique au sein de l'entreprise. Une photo, qui semble prise lors d'une formation interne, a été largement relayée sur les réseaux sociaux.

Cette photo montre une liste indiquant quels messages peuvent ou non être affichés par les employés sur leur lieu de travail. Dans la catégorie "acceptable": Black Lives Matter ("Les vies noires comptent") et LGBT.

En revanche, sont considérés inacceptables, les slogans Blue Lives Matter, mouvement de soutien à la police, All Lives Matter ("Toutes les vies comptent"), slogan utilisé par les soutiens de Donald Trump en opposition au mouvement Black Lives Matter, ainsi que les vêtements affichant le slogan de Donald Trump, MAGA, et tout autre affichage d'une opinion politique.

L'action Goodyear recule à Wall Street

À écouter aussi

Selon la chaîne locale 13 News, qui a publié cette photo, la présentation a été faite au sein de l'usine Goodyear de Topeka dans le Kansas et provient du siège social du groupe à Akron (Ohio). Goodyear a réagi mercredi sur Twitter, assurant que le "visuel concerné n'a été ni créé ni distribué par l'entreprise Goodyear, et ne fait pas non plus partie d'une formation sur la diversité".

Le fabricant américain de pneumatiques a également indiqué qu'il est demandé aux employés de ne pas faire état sur le lieu de travail de leur appartenance politique, quelle qu'elle soit. Cette polémique a tout de même fait reculer l'action Goodyear à Wall Street : elle perdait 3,54% à 17H00 GMT.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/