3 min de lecture États-Unis

Pourquoi l'éviction du patron du FBI par Trump rappelle le scandale du Watergate

ÉCLAIRAGE - En 1973, le président américain Richard Nixon avait viré le magistrat indépendant Archibald Cox qui enquêtait sur le scandale du Watergate qui allait le contraindre à démissionner.

RTL Midi -  Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Pourquoi l'éviction du patron du FBI par Trump rappelle le scandale du Watergate Crédit Image : Evan Vucci/AP/SIPA | Crédit Média : Philippe Corbé | Durée : | Date : La page de l'émission
Philippe Corbé
Philippe Corbé
et Philippe Peyre

Il a osé. Donald Trump a limogé le tout-puissant patron du FBI (Federal Bureau of Investigation), James Comey. Un événement inédit aux États-Unis, d'autant que l'intéressé l'a appris en regardant la télévision.

James Comey est une figure éminente aux États-Unis. Il savait tout de l'enquête sur les liens entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la Russieaccusée d'avoir interférer dans la présidentielle américaine. La classe politique américaine ne mâche pas ses mots et parle d'abus de pouvoir et même les Républicains sont sonnés par cette affaire.

Un sénateur important du camp de la majorité présidentielle a raconté qu'il a passé plusieurs heures à réfléchir pour trouver une explication rationnelle et acceptable à ce coup de force mais il a fini par trancher : "C'est juste impossible, c'est indéfendable", a-t-il jugé. 

"Étouffer" l'affaire

L'ironie de l'histoire, c'est que la raison officiellement avancée par l'administration Trump pour ce limogeage est la façon dont James Comey a géré le dossier des emails de la candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton. Trump l'a accusé d'avoir mal traité son adversaire dans la course à la Maison Blanche en dévoilant de nombreux détails de l'enquête. Sauf que le candidat républicain n'avait pas hésité une seule seconde à utiliser quotidiennement ces éléments pour pilonner sa rivale.

À lire aussi
Le prince Andrew, duc d'York, le 11 novembre 2017 famille royale
Affaire Epstein : le prince Andrew assure n'avoir ni "vu" ni "soupçonné" des abus sexuels

Sur le moment, celui qui n'était encore que candidat avait félicité le patron du FBI. Ce mercredi 10 mai, il a décidé de l'écarter. Cette décision intervient alors que l'on sait que le FBI a trouvé des preuves d'interférences russes dans l'élection et cherche à établir s'il y avait des contacts directs entre le Kremlin et le candidat Trump. 

En réaction à cette éviction et face aux éléments concernant la très probable intrusion russe dans la campagne, les démocrates pressent le Congrès de désigner un procureur spécial indépendant pour aller au bout de cette enquête sur la Russie. Le chef de file de l'opposition au Sénat, Chuck Schumer a estimé que les Américains ont des raisons de penser que ce limogeage constituait une tentative d'"étouffer" l'affaire. De son côté, le président américain assume parfaitement son acte et avance une crise de confiance avec James Comey. "Comey a perdu la confiance de presque tout le monde à Washington, aussi bien des Républicains que des Démocrates. Quand les choses se calmeront, ils me remercieront !", a écrit Trump dans un tweet. 

Un parfum de Watergate

Ce limogeage surprise, avec un seul précédent dans l'histoire du FBI, n'est pas sans rappeler le scandale du Watergate. C'est en tout cas ce qu'estiment bon nombre d'élus américains qui font allusion à la décision de Richard Nixon de remercier en 1973 le magistrat indépendant Archibald Cox qui enquêtait sur ce scandale qui allait entraîner sa chute. 

Le scandale du Watergate renvoie aux révélations du Washington Post entre 1972 et 1974. Deux journalistes avaient révélé au grand jour l'implication directe du président Nixon dans la mise sur écoute du siège du parti Démocrate. Un scandale qui avait contraint le président à démissionner.

Ce sont tous ces éléments qui laissent penser à un Watergate bis. Les Républicains vont-ils oser s'opposer à Trump s'il cherche à imposer à la tête du FBI un proche pour étouffer l'affaire ? Une chose est sûre, ils vont devoir choisir entre leur président et leur pays.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis FBI Donald Trump
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788480585
Pourquoi l'éviction du patron du FBI par Trump rappelle le scandale du Watergate
Pourquoi l'éviction du patron du FBI par Trump rappelle le scandale du Watergate
ÉCLAIRAGE - En 1973, le président américain Richard Nixon avait viré le magistrat indépendant Archibald Cox qui enquêtait sur le scandale du Watergate qui allait le contraindre à démissionner.
https://www.rtl.fr/actu/international/pourquoi-l-eviction-du-patron-du-fbi-par-trump-rappelle-le-scandale-du-watergate-7788480585
2017-05-10 17:58:17
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KjDMNj7QOOD2FpiO5uwNJA/330v220-2/online/image/2017/0428/7788319675_donald-trump-dans-le-bureau-ovale-de-la-maison-blanche-le-24-mars-2017.jpg