1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Plastique : l'interdiction d'objets à usage unique est entrée en vigueur
2 min de lecture

Plastique : l'interdiction d'objets à usage unique est entrée en vigueur

Depuis jeudi 1er juillet, les restaurateurs ont l'obligation de fournir un contenant en carton ou réutilisable et consigné pour la vente à emporter.

Du plastique à usage unique (image d'illustration)
Du plastique à usage unique (image d'illustration)
Crédit : Nicolas Guyonnet / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Les objets plastiques à usage unique, c'est fini
02:20
Virginie Garin - édité par Florine Boukhelifa

Adieu cotons-tiges, gobelets, pailles et assiettes en plastique. La directive sur l'interdiction d'objets à usage unique est entrée en vigueur jeudi 1er juillet. Dès le mois de janvier, la France avait pris les devants et établi une liste, mais la crise sanitaire est passée par là et a relancé notre consommation de plastique.

Le coronavirus a d'abord créé de nouveaux objets jetables, notamment les masques. Chaque mois, 129 milliards d'entre eux sont consommés sur la planète. Pour les produire, la Chine a même ouvert 70.000 usines. On retrouve également les flacons de gel hydroalcoolique ou encore les longs cotons-tiges pour faire les tests.

Depuis un an, le monde a d'ailleurs connu une pénurie de plastique pour fabriquer tous ces objets qui, au départ, ne se recyclaient pas. Des solutions commencent à être apportées pour les masques, par exemple en les transformant en pare-chocs de voiture, mais encore 95% partent à la poubelle. Avec le virus, nous avons également consommé autrement, mais toujours avec beaucoup de plastique. Le volume d'emballages plastiques utilisés par les particuliers, notamment lié au télétravail, a augmenté de 2%.

Prochaine étape : les emballages de fruits et légumes

Si la directive concerne toute l'Europe, de nombreux objets avaient déjà été interdits dès janvier en France. Cette interdiction a bien été respectée pour certains objets comme les pailles, les cotons-tiges, les assiettes, les touillettes pour le café ont disparu. Les entreprises ont eu six mois pour écouler leurs stocks. Depuis jeudi, vous ne pouvez donc plus trouver, en principe, de boites en polystyrène pour la vente à emporter, mais du carton ou des contenants réutilisables, consignés. Vous pourrez aussi apporter vos tupperwares.

À lire aussi

Le plastique est redevenu fantastique avec la crise, cela ne devrait néanmoins pas durer. Les nouveaux objets, comme les masques, finiront par être recyclés. De leur côté, les industriels devraient diminuer le suremballage qui, en plus, ne protège pas du tout puis le plastique est la matière sur laquelle le virus reste le plus longtemps. Les interdictions vont se poursuivre avec une nouvelle étape l'an prochain : la disparition des emballages de fruits et légumes. L'objectif est de réduire la pollution, car si rien ne change, il y aura plus de morceaux de plastique que de poissons dans les océans en 2050.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/