1 min de lecture Diplomatie

Otan : Emmanuel Macron s'est montré "très insultant", accuse Donald Trump

Emmanuel Macron avait estimé que l'Otan, qui fête son 70e anniversaire, est "en état de mort cérébrale". Des propos que n'a pas appréciés Donald Trump.

Le président des États-Unis, Donald Trump.
Le président des États-Unis, Donald Trump. Crédit : Crédit Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Venantia
Venantia Petillault et AFP

Le président américain Donald Trump a qualifié mardi 3 décembre de "très insultant" le jugement de "mort cérébrale" porté par le président français Emmanuel Macron sur l'Otan, et a annoncé son intention de lui en parler lors d'un entretien prévu dans la journée.

"Je pense que c'est très insultant", a-t-il déclaré lors d'un point de presse avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg, avant le début du sommet du 70e anniversaire de l'Otan à Londres.

C'est un jugement "très, très méchant a l'adresse de 28 pays", a-t-il ajouté. Donald Trump s'est dit "très surpris" par la déclaration d'Emmanuel Macron et l'a jugée "très dangereuse" pour la France. "Personne n'a besoin de l'Otan plus que la France", a-t-il affirmé.

Le président français "assume totalement" sa critique. Il l'a dit au secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg jeudi à Paris. Emmanuel Macron a aussi déploré que les deux derniers sommets aient été "uniquement consacrés à savoir comment on pouvait alléger le coût financier pour les États-Unis". Pendant ce temps, "des questions stratégiques sur la paix en Europe, la relation avec la Russie, le sujet de la Turquie ou qui est l'ennemi ? (de l'Otan) n'ont pas été résolues", a-t-il lancé.

À lire aussi
Donald Trump, à la Maison Blanche, le 4 novembre 2020 santé
États-Unis : ce que Donald Trump a demandé à l'OMS avant de la quitter

Outre ce conflit, l'anniversaire de l'Alliance s'est déroulé dans un climat austère. En cause, de multiples différends. À commencer par les tensions entre Emmanuel Macron et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan sur l'intervention lancée par Ankara dans le nord-est de la Syrie sans en informer les membres de l'Alliance. Les deux hommes en sont même arrivés à échanger des insultes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Diplomatie OTAN Donald Trump
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants