1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Origines du coronavirus : la Chine dénonce "l'arrogance" de l'OMS
2 min de lecture

Origines du coronavirus : la Chine dénonce "l'arrogance" de l'OMS

Alors que l'épidémie du coronavirus continue à sévir dans le monde, son origine reste encore incertaine alors que la Chine se montre réticente à participer aux recherches à ce sujet.

Le coronavirus "SARS-CoV-2" (illustration)
Le coronavirus "SARS-CoV-2" (illustration)
Crédit : Handout / National Institute of Allergy and Infectious Diseases / AFP
Julien Vattaire

La relation se tend entre la Chine et l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Ce jeudi 22 juillet, Pékin a critiqué la demande de l'Organisation de poursuivre sur son sol l'enquête sur les origines de la Covid-19, et a démenti une nouvelle fois la théorie d'une fuite de laboratoire. La Chine a dénoncé "un manque de respect" et "l'arrogance" de l'OMS. 

Ainsi, alors que les scientifiques peinent toujours à en retracer l'origine, le chef de l'Organisation mondiale de la santé, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a lui-même demandé la semaine dernière un audit des laboratoires dans les régions où les premiers cas de coronavirus ont été identifiés. Pékin n'a pas tardé à réagir et s'est dit "extrêmement surpris" par cette proposition. 

Elle révèle un "manque de respect pour le bon sens et une arrogance envers la science", a estimé devant la presse le vice-ministre chinois de la Santé, Zeng Yixin, qui a par ailleurs récusé la théorie de la fuite de laboratoire, qualifiée de "rumeur". L'Institut de virologie de Wuhan "n'a jamais mené de recherches" sur les coronavirus, a-t-il assuré aux journalistes.

Un contentieux renforcé entre la Chine et les États-Unis

Dès la fin de l'année 2019, les premiers cas de coronavirus ont été identifiés dans la ville chinoise de Wuhan. Mais pour autant, la Chine n'admet pas que le virus soit d'origine chinoise, ce qu'affirmé notamment l'ex-administration Trump, et a même laissé entendre qu'il aurait pu être importé dans le pays. 

À lire aussi

Mais, des experts internationaux dépêchés à Wuhan par l'OMS ont déjà jugé "extrêmement improbable" que le virus provienne d'un laboratoire, privilégiant la piste d'une contamination naturelle par des animaux. Une conclusion à laquelle ne croit pas Washington. L'administration américaine a souligné à plusieurs reprises que l'équipe de l'OMS ne comportait pas de spécialistes capables d'évaluer la sécurité des laboratoires.

Le Dr Tedros a évoqué un manque de partage par Pékin de "données brutes" sur le virus, ce qui constitue à ses yeux un "problème" pour retracer l'origine de l'épidémie. La Chine s'en défend et critique à son tour un manque de transparence des États-Unis. Responsables chinois comme médias d'État pointent du doigt en particulier le laboratoire de Fort Detrick près de Washington, comme étant à l'origine du Covid-19.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/