1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. New York : non vacciné et sans passe sanitaire, Jair Bolsonaro mange sur un trottoir
1 min de lecture

New York : non vacciné et sans passe sanitaire, Jair Bolsonaro mange sur un trottoir

Jair Bolsonaro a été photographié dimanche devant une pizzeria à New York. Une énième provocation anti-vaccin, dénoncent les médias brésiliens.

Le président brésilien Jair Bolsonaro au Palais Planalto à Brasilia, le 10 mars 2021.
Le président brésilien Jair Bolsonaro au Palais Planalto à Brasilia, le 10 mars 2021.
Crédit : EVARISTO SA / AFP
Florise Vaubien & AFP

Jair Bolsonaro s'est rendu à New York où il prononcera le premier discours de l'Assemblée générale des Nations unies mardi 21 septembre, et n'a pas manqué de se faire remarquer alors qu'il se restaurait à Manhattan. Le président brésilien, non vacciné et contre le passe sanitaire, a été photographié devant une pizzeria. Une énième provocation anti-vaccin, estiment les médias brésiliens.

"Dîner de luxe à New York", a lancé dimanche sur Twitter le ministre du Secrétariat de la Présidence, Luiz Eduardo Ramos. Son post s'accompagne d'une photo du chef de l'État brésilien dégustant une part de pizza, debout sur le trottoir, avec plusieurs membres de sa délégation. Toujours non immunisé contre le coronavirus, Jair Bolsonaro n'était pas muni du passe sanitaire imposé par les autorités pour l'accès aux restaurants et aux autres lieux publics new-yorkais. 

Pour le célèbre chroniqueur Reinaldo Azevedo du site d'informations Uol, le président brésilien, vivement critiqué pour sa gestion de l'épidémie, "aime jouer l'humilité". "Mais ce n'est pas une question de goût, c'est la loi de New York qui lui interdit de fréquenter les restaurants locaux", rappelle-t-il. 

Malgré tout, sa participation à l'Assemblée générale des Nations unies n'est pas compromise : il devra, comme tous les participants, déclarer sur l'honneur ne pas être porteur du virus grâce à une vaccination, un test négatif ou une absence de symptômes. 

À lire aussi

Jair Bolsonaro avait déclaré à plusieurs reprises qu'il serait "le dernier Brésilien" à se faire vacciner contre le coronavirus alors que 222 millions de doses ont déjà été injectées à ce jour dans son pays. Pour l'heure, on déplore plus de 590.000 victimes de la pandémie au Brésil. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/