1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Missile tombé en Pologne : que prévoit l'Otan en cas d'attaque d'un de ses membres ?
2 min de lecture

Missile tombé en Pologne : que prévoit l'Otan en cas d'attaque d'un de ses membres ?

L'explosion d'un missile en Pologne mardi 15 novembre fait craindre que l'Otan, dont fait partie Varsovie, soit entraînée dans le conflit entre la Russie et l'Ukraine par le jeu des articles 4 et 5 du traité de l'Alliance atlantique.

Siège de l'Otan à Bruxelles (Illustration).
Siège de l'Otan à Bruxelles (Illustration).
Crédit : Ludovic MARIN / POOL / AFP
Thomas Pierre

Le monde retient son souffle. Mardi 15 novembre, un missile d'origine inconnue a tué deux personnes dans le village polonais de Przewodow, près de la frontière avec l'Ukraine. Le missile est tombé alors que la Russie menait des frappes massives sur les infrastructures civiles ukrainiennes. Les missiles russes ont frappé des villes dans tout le pays, dont Lviv, près de la frontière polonaise.


La Russie a été immédiatement désignée comme suspecte. Mais le président polonais Andrzej Duda a déclaré qu'il n'existait pas de preuve claire désignant l'auteur du tir de missile, qui était "très probablement de fabrication russe". Le président américain Joe Biden, au sommet du G20 à Bali (Indonésie), a estimé qu'il était "improbable" qu'il ait été tiré depuis la Russie et assuré qu'il allait "déterminer ce qu'il s'est passé exactement". Le Kremlin a salué la "retenue" de la réaction américaine. 

Cette explosion fait craindre que l'Otan, que la Pologne a rejointe en 1999, soit entraînée dans le conflit entre la Russie et l'Ukraine, même si la réaction de l'Alliance atlantique devrait être calibrée en fonction du caractère accidentel ou intentionnel de l'incident.

Ce que prévoient les articles 4 et 5

Varsovie est en effet protégée par l'engagement de défense collective de l'Otan, formalisé dans l'article 5 du traité de l'Alliance atlantique. Ce texte fondateur affirme en effet que si un État membre est victime d'une attaque armée, les autres considèreront cet acte de violence comme une attaque armée dirigée contre l'ensemble des membres et prendront les mesures jugées nécessaires pour venir en aide au pays attaqué. 

Quelque 10.000 militaires américains se trouvent actuellement sur le territoire polonais. Si une attaque d'origine russe était confirmée cela constituerait donc une aggravation sérieuse du conflit en Ukraine. En attendant de connaître l'origine du missile, une réunion d'urgence des ambassadeurs de l'Otan était en cours mercredi 16 novembre pour faire le point sur la situation en Pologne.

"Il est très probable que mercredi l'ambassadeur de Pologne près l'Otan demandera le recours à l'Article 4", a déjà indiqué le président polonais. L'article 4 du traité fondateur de l'Otan prévoit des consultations entre Alliés lorsqu'un d'entre eux estime que son "intégrité territoriale" ou sa "sécurité" sont menacées. Selon Andrzej Duda, Joe Biden aurait ainsi promis "un soutien sous la forme d'experts américains pour aider à enquêter sur le site de cet incident tragique".

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire