1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Mali : "Beaucoup me considèrent comme un miraculé", raconte un soldat rescapé
2 min de lecture

Mali : "Beaucoup me considèrent comme un miraculé", raconte un soldat rescapé

INVITÉ RTL - Le Caporal-chef Manuel Cabrita est revenu ce jeudi 11 novembre sur l'explosion dont il a été victime au Mali en 2017, lors de laquelle il a perdu un bras et une jambe.

Le caporal-chef Manuel Cabrita était l'invité de RTL.
Le caporal-chef Manuel Cabrita était l'invité de RTL.
Crédit : RTL
Caporal-chef Manuel Cabrita est l'invité RTL de ce jeudi 11 novembre
10:01
Caporal-chef Manuel Cabrita est l'invité RTL de ce jeudi 11 novembre
10:01
Alba Ventura & Sarah Belien

Le Caporal-chef Manuel Cabrita a 39 ans et appartient à la 5e compagnie du Régiment médical. Il s'est engagé dans l’armée en 2001, a été au Kosovo, en Côte d’Ivoire, au Tchad, en Afghanistan et au Mali en 2017. C'est là-bas qu'il a été victime d'un engin explosif. Au micro de RTL ce jeudi 11 novembre, il raconte comment il a perdu son bras et sa jambe.

"Nous étions en opération dans le nord du pays et lors d'un redéploiement, j'étais au volant d'un engin blindé et j'ai roulé sur une mine artisanale. Ce jour-là, il y a eu l'explosion puis ça a été l'enchaînement de plusieurs choses", raconte le Caporal-chef. Il est donné pour mort, comme le sont beaucoup d'hommes après ce genre d'accident. "Moi j'ai eu énormément de chance. Beaucoup de gens me considèrent comme un miraculé, moi je considère que je suis le fruit d'une chaîne de santé qui fonctionne", confie le soldat, vantant les mérites du service de santé des armées.

Je me suis cru à l'entraînement, je m'attendais à ce qu'une voix extérieure dise 'ok les gars, c'est raté on recommence'

Caporal-chef Manuel Cabrita

Conscient au moment de l'explosion, le Caporal-chef avoue avoir réagi immédiatement. "J'ai une fonction de sauveteur au combat, ça m'a beaucoup aidé. (...) Je me suis d'abord cru à l'entraînement, je m'attendais à ce qu'une voix extérieure dise 'ok les gars, c'est raté on recommence'", confie Manuel Cabrita. Mais le soldat a vite retrouvé ses esprits. "J'avais beaucoup de sable et de poussière dans les yeux, je me suis imaginé aveugle. Puis le sable s'est estompé, j'ai alors ouvert les yeux et j'ai réalisé que je n'avais plus de bras", se remémore-t-il.

Le soldat raconte avoir sorti instinctivement son garrot puis est sorti de son véhicule en flammes pour se signaler. "Je me suis dit 'il faut que je crie pour dire que je suis là' et là, deux gaillards m'ont extrait du véhicule", décrit le rescapé.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/