1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Libye : qui est Seïf al-Islam, fils de Mouammar Kadhafi et candidat à la présidentielle ?
2 min de lecture

Libye : qui est Seïf al-Islam, fils de Mouammar Kadhafi et candidat à la présidentielle ?

PORTRAIT - Le fils de Mouammar Kadhafi, Seïf Al-Islam Kadhafi, s'est présenté à la présidentielle libyenne alors qu'il est toujours recherché pour "crimes contre l'humanité".

Seif al-Islam Kadhafi, fils du dictateur libyen, s'est inscrit pour se présenter aux élections présidentielles de décembre
Seif al-Islam Kadhafi, fils du dictateur libyen, s'est inscrit pour se présenter aux élections présidentielles de décembre
Crédit : DARIO LOPEZ-MILLS / POOL / AFP
Nicolas Barreiro & AFP

Toujours recherché par la Cour pénale internationale pour "crimes contre l'humanité" et condamné à mort en 2015, Seïf Al-Islam, le fils de l'ex-dictateur Mouammar Kadhafi, a déposé sa candidature le dimanche 14 novembre à la présidentielle libyenne prévue fin décembre.

C'est à la surprise générale que Seïf Al-Islam s'est présenté à Sebha, l'un des trois centres de dépôt des candidatures, alors que personne ne savait où il se trouvait. "Le candidat Seif al-Islam Mouammar Kadhafi a soumis les documents de sa candidature au bureau de la HNEC (Haute Commission électorale) à Sebha complétant ainsi toutes les conditions juridiques requises par la loi n°1 relative à l'élection du chef de l'Etat", a annoncé la HNEC dans un communiqué.

Capturé en novembre 2011 par un groupe armé à Zenten dans le nord-ouest de la Libye, , peu après après la mort de son père, il avait été condamné à mort en 2015 à l'issue d'un procès expéditif. Mais ce même groupuscule refusé de le livrer aux autorités ou à la Cour pénale internationale (CPI), qui le recherche depuis 2011 pour "crimes contre l'humanité". Le groupe l'avait libéré en 2017 et sa trace avait été perdue.

Un candidat toujours recherché par la CPI

"La situation de Seif al-Islam Kadhafi à la CPI n'a pas changé. D'après la notice publiée en 2011, il est toujours recherché", a déclaré Fadi Abdallah, un porte-parole de la CPI à la chaîne Libya al-Ahrar.

À lire aussi

Pour Wolfram Lacher, expert sur la Libye de l'institut allemand SWP, la candidature de Seif Al-Islam "déposée en dépit des mandats d'arrêt de la CPI (…) ne va faire que compliquer encore plus le processus électoral".

Dans les rues de Tripoli, les habitants sont également inquiets face à cette candidature et craignent un retour en arrière. Cette candidature est "sans doute acceptable pour certaines personnes", reconnaît, Ramzi Douess, un Tripolitain d'une trentaine d'années, "Mais va-t-il accepter la Libye telle qu'elle est aujourd'hui ou nous ramènera-t-il en arrière ?"

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.