1 min de lecture Explosions à Beyrouth

Liban : l'électricité, un luxe à Beyrouth

Au Liban, les habitants de Beyrouth sont contraints de payer deux fournisseurs d'électricité et de payer des factures s'élevant à plusieurs centaines d'euros tandis que certains s'en privent à certaines heures de leur journée.

Isabelle Choquet La Revue de Presse Isabelle Choquet iTunes RSS
>
Liban : l'électricité, un luxe à Beyrouth Crédit Image : Anwar AMRO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet édité par Quentin Marchal

Le Liban et la ville de Beyrouth se remettent peu à peu des explosions du port de la ville, qui ont fait 188 morts, le mardi 4 août. Trois jours après les faits, Zeina, une habitante du quartier d’Achrafieh qui a un mari et trois, n'en revient pas de constater que l'électricité y a fonctionné pendant 10 heures consécutives.

Dans Libération, elle explique qu'une telle durée n'arrive jamais à Beyrouth. Dans les semaines qui ont précédé l'explosion, c'était plutôt trois ou quatre heures par jour, explique Zeina. "Quand l'électricité de l'État est disponible, je peux brancher le climatiseur, lancer une lessive ou prendre l’ascenseur mais quand elle se coupe, c'est le générateur de l'immeuble qui prend le relais et il n'est pas assez puissant et permet juste de garder les lumières, la télévision et le réfrigérateur", regrette-t-elle.

Au Liban, tous les habitants comptent deux fournisseurs d’électricité : le groupe public EDL (Éléctricité du Liban) et le propriétaire du générateur. Deux fournisseurs et donc deux factures, qui pèsent de plus en plus lourd dans le portefeuille des Libanais et chez Zeina, la facture EDL atteint 77 euros par mois et celle du générateur coûte trois fois plus cher. Une situation précaire qui pousse certains habitants à se priver d'électricité à certaines heures de leur journée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Explosions à Beyrouth Électricité Liban
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants