1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 8h - Jihadistes tués au Mali : 1.600 militaires français ont opéré

Les infos de 8h - Jihadistes tués au Mali : 1.600 militaires français ont opéré

"Plus de 3.000 militaires ont opéré conjointement sur le terrain", selon Frédéric Barbry, porte-parole de l'état-major des armées français, dans deux opérations qui ont permis de neutraliser une trentaine de jihadistes.

La force Barkhane déployée au Mali (illustration)
La force Barkhane déployée au Mali (illustration)
Crédit : Daphné BENOIT / AFP
Jihadistes tués au Mali : 1.600 militaires français déployés sur place
12:30
Le journal RTL de 8h du 14 novembre 2020
12:30
Brice Dugénie
Journaliste

Au lendemain de la commémoration des attentats du 13-Novembre, c'est une victoire de taille pour l'armée française au Sahel. Florence Parly, ministre des Armées, annonce la réussite de deux opérations dans le cadre de Barkhane. 

La dernière, ce jeudi 12 novembre, a permis de neutraliser une trentaine de jihadistes dans le centre du Mali. Une autre intervention a permis d'éliminer un cadre historique de la mouvance Al-Qaïda. Les militaires ont intercepté le pick-up du jihadiste et l'affrontement a duré une quinzaine de minutes. Une opération minutieusement préparée, selon le colonel Frédéric Barbry, porte-parole de l'état-major des armées français. 

"Il y a eu plus de 3.000 militaires qui ont opéré conjointement sur le terrain", assure-t-il. Selon le colonel, il y avait 1.600 militaires français, 1.100 militaires nigériens et plus de 400 militaires maliens. Frédéric Barbry assure que "cet effort accumulé depuis des semaines a permis de couper les axes logistiques de l'État islamique au grand Sahara". Des facteurs extrêmement positifs d'un point de vue militaire. 

À écouter également dans ce journal :

Hausse des excès de vitesse -  Les excès de vitesse explosent depuis le reconfinement, et notamment les grands excès de vitesse sur les routes, qui ont doublé la semaine dernière. Il n'y a pas d'embouteillages, de véhicules gênants à certaines heures et certains chauffards en profitent, selon Marie Gauthier-Melleray, déléguée interministérielle à la sécurité routière.

À lire aussi

Élections régionales et départementales - La pandémie bouscule nos habitudes, mais aussi le calendrier électoral. Le gouvernement propose de reporter les élections régionales et départementales de mars à juin 2021, après un rapport. Selon Matignon, un projet de loi devrait être ainsi présenté en Conseil des ministres avant la mi-décembre.

Lettre ouverte à Macron - Plus d'une centaine de maires, présidents d'agglomérations et d'associations estiment qu'aujourd'hui "un autre virus se développe dans nos quartiers", celui du "décrochage de la République". Ils réclament l'investissement d'1% du plan de relance pour les territoires, soit un milliard d'euros.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/