1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Les infos de 8h - Indonésie : au moins 125 morts après un mouvement de foule dans un stade
2 min de lecture

Les infos de 8h - Indonésie : au moins 125 morts après un mouvement de foule dans un stade

Environ 125 personnes ont perdu à la vie dans la nuit de ce dimanche en Indonésie lors d'une émeute durant une rencontre de football.

129 personnes sont mortes cette nuit en Indonésie
129 personnes sont mortes cette nuit en Indonésie
Crédit : STR / AFP
Le journal RTL de 8h du 02 octobre 2022
00:09:57
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier

L'Indonésie s'est réveillée ce dimanche endeuillée par l'une des pires tragédies jamais survenues dans un stade. Pas moins 125 personnes sont en effet mortes en dans un mouvement de foule quand des milliers de fans ont envahi un terrain de football et ont été aspergés de gaz lacrymogène. L'une des victimes était âgée de seulement 5 ans. Un premier bilan avait été établi à 174 morts avant d'être revu à la baisse.

Le drame, qui s'est déroulé samedi soir dans la ville de Malang, à l'est de l'île de Java, a aussi fait quelque 180 blessées dans cet archipel d'Asie du Sud-Est où les rivalités entre supporters virent souvent à la catastrophe. Des supporters de l'équipe du Arema FC ont pénétré sur le terrain du stade Kanjuruhan, dans la ville de Malang, après la défaite de leur équipe 3 à 2 contre celle de Persebaya Surabaya. C'était la première fois en plus de vingt ans que l'Arema FC perdait face à sa grande rivale.

La police, qui a qualifié cet incident d'"émeutes", a tenté de persuader les fans de regagner les gradins et a tiré des gaz lacrymogènes après la mort de deux policiers. De nombreuses victimes ont été piétinées mortellement. Des survivants ont décrit des spectateurs pris de panique, bloqués par la foule, quand la police a lancé des gaz lacrymogènes.

Le président indonésien Joko Widodo a ordonné dimanche "une évaluation complète des matchs de football et des procédures de sécurité", après cet incident. Il a demandé à l'Association nationale du football de suspendre tous les matchs jusqu'à des "amélioration de la sécurité". "Je regrette profondément cette tragédie et espère que cette tragédie liée au football sera la dernière dans notre pas", a-t-il déclaré dans un discours télévisé.

A écouter également dans votre journal

À lire aussi

Guerre en Ukraine - "Vous serez tués un par un" tant que le président russe Vladimir Poutine, qui a ordonné l'invasion de l'Ukraine, sera au pouvoir, a lancé samedi le chef de l'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky aux Russes, et en particulier aux responsables.

Politique - La direction d'EELV a réaffirmé ce samedi sa confiance dans la cellule interne du parti chargée des violences faites aux femmes, après les accusations de violences psychologiques visant son ex-secrétaire national Julien Bayou.

Manifestations à Nantes - Un millier de personnes, 900 selon la préfecture, ont défilé samedi-après midi à Nantes pour dire "stop à l’insécurité" après plusieurs faits divers violents dans cette métropole. 

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.