2 min de lecture Iran

Les infos de 18h - Iran : ce que l'on sait de la mort du numéro deux d'Al-Qaïda

Le "New York Times" a révélé, samedi 14 novembre, l'assassinat d'Abdullah Ahmed Abdullah par un commando israélien à la demande des services secrets américains.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h du 14 novembre 2020 Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Brice Dugénie édité par Florine Boukhelifa

Une opération spectaculaire. Samedi 14 novembre, le New York Times a révélé les dessous de l'assassinat d'Abdullah Ahmed Abdullah, numéro 2 d'Al-Qaïda. Le journal affirme que l'homme a été tué dans une rue de Téhéran en août dernier, par un commando israélien.

Alors que les autorités iraniennes avaient fait passer l'individu pour un professeur d'histoire libanais de 58 ans, le journal new-yorkais affirme qu'il s'agissait d'un cadre du groupe terroriste. Abdullah Ahmed Abdullah a été abattu à la demande des services secrets américains le 7 août dernier. Il s'agit de la date anniversaire des attentats contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie en 1998 dont il était l'organisateur.

L'opération est donc le fruit d'une collaboration entre les États-Unis et Israël. Un scénario "totalement plausible", selon Amélie Ferey. Pour la chercheuse au Centre de Recherches Internationales de Sciences Po (CERI), "le mode opératoire d'envoyer un commando pour assassiner une cible préalablement identifiée est assez fréquent." Ce procédé viserait à montrer que "les ennemies d'Israël et les ennemis des États-Unis sont vulnérables partout."

De son côté, l'Iran a démenti les faits et invoqué une information fabriquée par les ennemies de Téhéran.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
La ville de Téhéran, en Iran. Iran
Les infos de 18h - Iran : ce que l’on sait de l’exécution de l’opposant Rouhollah Zam

Restauration - L'Union des métiers des industries de l'hôtellerie a engagé un recours contre le décret du 29 octobre qui ferme les restaurants et débits de boissons. L'Umih dénonce une rupture du principe d'égalité, alors que la restauration collective est autorisée.

Faits divers - Un cas de coronavirus a été détecté chez l'un des invités d'une fête organisée vendredi 13 novembre à Joinville-le-Pont, dans le Val-de-Marne. La soirée avait réuni plus de 300 personnes dans un pavillon et des violences avaient éclaté après l'intervention de la police.

États-Unis - Donald Trump a semblé entrouvrir la porte de sortie pour la première fois depuis les résultats de l'élection présidentielle. S'exprimant sur l'épidémie de coronavirus, il a déclaré que "le temps nous dira quelle administration nous aurons, mais quoi qu'il se passe à l'avenir, je peux vous dire que cette administration n'imposera pas de confinement."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Iran États-Unis Terrorisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants